NOUVELLES

Conflit à Gaza: Kerry va se rendre lundi au Caire

20/07/2014 08:35 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT
JOE KLAMAR via Getty Images
US Secretary of State John Kerry is leaving Coburg Palais after his bilateral meeting with Iran's Foreign Minister Javad Zarif on the second straight day of talks over Tehran's nuclear program in Vienna, on July 14, 2014. US Secretary of State John Kerry pressed his Iranian counterpart Monday to make 'critical choices', six days before a deadline to cut a historic deal that would finally dispel fears about Tehran's nuclear drive. AFP PHOTO/JOE KLAMAR (Photo credit should read JOE KLAMAR/AFP/Getty Images)

Le président américain Barack Obama, s'inquiétant du "nombre croissant de morts" dans le conflit à Gaza, a indiqué dimanche que son chef de la diplomatie John Kerry allait se rendre au Caire dès lundi pour réclamer une "cessation immédiate des hostilités".

M. Obama a fait part de ce "prochain" déplacement du secrétaire d'Etat américain lors d'une conversation téléphonique dimanche avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, leur deuxième entretien en trois jours, selon un communiqué de la Maison Blanche.

M. Kerry cherchera à obtenir "une cessation immédiate des hostilités reposant sur un retour à l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012", a précisé la Maison Blanche, qui a souligné la nécessité de protéger les vies de la population civile "à Gaza et en Israël".

Au Caire, où il arrivera lundi, le secrétaire d'Etat américain rencontrera des représentants d'Egypte et d'autres pays à propos du conflit à Gaza, a indiqué le département d'Etat, ajoutant que M. Kerry soutenait l'initiative égyptienne de conciliation.

Dans son entretien téléphonique avec M. Netanyahu, Barack Obama "a exprimé sa profonde inquiétude au sujet du nombre croissant de morts, dont un nombre croissant de civils palestiniens et la perte de soldats israéliens", indique le texte de la Maison Blanche faisant part de l'entretien.

M. Obama a aussi "réaffirmé le droit d'Israël à se défendre".

M. Kerry, interviewé sur les émissions télévisées dominicales, avait auparavant lui-même suggéré qu'il se rendrait très bientôt au Proche-Orient notamment pour y rencontrer le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, également présent dans la région.

Au moins 469 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit à Gaza, dont plus de 100 dimanche, en faisant la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Israel-Palestine