NOUVELLES

Une manifestation d'appui aux Palestiniens tourne en affrontement à Paris

19/07/2014 01:59 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

PARIS - La police de Paris a affronté, samedi, des milliers de manifestants propalestiniens qui avaient défié l'interdiction de se rassembler pour dénoncer l'opération militaire israélienne dans la bande de Gaza.

Plus de 30 personnes ont été arrêtées, et on ne sait pas pour l'instant s'il y a eu des blessés.

Certains protestataires ont lancé des pierres et d'autres objets en direction des forces de l'ordre, qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. L'affrontement dans le quartier Barbès a duré plusieurs heures.

Des centaines de policiers antiémeute ont empêché les manifestants d'avancer, mais plusieurs ont grimpé dans un bâtiment en construction et ont brûlé un drapeau israélien. D'autres ont brandi un drapeau palestinien du haut d'un panneau de signalisation routière.

La manifestation a dégénéré en affrontement ouvert avec les forces de l'ordre, qui ont arrêté au moins 33 personnes, un bilan susceptible d'augmenter, a indiqué la police.

Un groupe de manifestants dispersé par les gaz lacrymogènes a tout de même réussi à installer des bannières affirmant «La Palestine vivra» et «Israël assassins» devant la célèbre basilique du Sacré-Coeur de Montmartre.

Les autorités avaient interdit la tenue de la marche d'appui aux Palestiniens après les violences survenues lors d'une précédente manifestation, le 13 juillet. Deux synagogues avaient alors été prises d'assaut par des manifestants.

Les violences au Proche-Orient ont avivé les tensions en France, qui abrite les plus grandes communautés musulmanes et juives d'Europe de l'Ouest.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était dans la région samedi pour participer aux efforts de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, le groupe extrémiste qui contrôle la bande de Gaza.

PLUS:pc