NOUVELLES

Un parlementaire américain est interdit de séjour sur le territoire russe

19/07/2014 12:02 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

MOSCOU - La Russie a inscrit, sur sa liste de personnes interdites de séjour, un parlementaire américain et 12 autres personnes liées à la prison de Guantanamo, à Cuba, et celle d'Abu Graïb, en Irak.

Dans une déclaration diffusée samedi, un porte-parole des Affaires étrangères Alexander Loukachevitch, le membre du Congrès Jim Moran, un démocrate de Virginie, a été interdit de séjour en raison de l'interdiction appliquée le 2 juillet par les États-Unis contre le parlementaire russe Adam Delimkhanov. Le porte-parole a ajouté que M. Moran a été accusé de malversations financières à plusieurs reprises, mais n'a pas donné plus de détails.

Les autres 12 personnes, y compris le commandant de Guantanamo, le contre-amiral Richard Butler, et Lynndie England, une ancienne soldate reconnue coupable d'avoir agressé des prisonniers à Abu Ghraïb, ont été bannies en réponse à l'ajout par les États-Unis, en mai, de 12 noms à la «Liste Magnitsky», qui concerne des Russes sanctionnés pour des violations des droits de l'homme.

Le brigadier-général à la retraite Ricardo Sanchez, qui a commandé les forces américaines en Irak en 2003-2004; la colonelle à la retraite Janis Karpinsky, qui a entre autres commandé la prison d'Abu Ghraïb, et Gladys Kessler, une juge fédérale ayant rejeté une plainte d'un prisonnier de Guantanamo parlant d'être nourri de force pendant une grève de la faim, sont aussi sur la liste russe.

PLUS:pc