NOUVELLES

McIlroy épate en fin de ronde et prend six coups d'avance à l'Omnium britannique

19/07/2014 09:56 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

HOYLAKE, Royaume-Uni - Rory McIlroy a épaté encore plus la galerie avec deux aigles à ses trois derniers trous, samedi, jouant 68 pour s'emparer d'une avance de six coups en tête devant Rickie Fowler à l'Omnium britannique.

McIlroy affiche un total de 200, pas moins de 16 coups sous la normale. Le Nord-Irlandais de 25 ans commençait la journée avec quatre coups d'avance au sommet après deux cartes de 66, au Royal Liverpool.

Les départs se faisaient sur deux tertres, dans l'espoir qu'on termine la ronde avant des orages annoncés, mais le mauvais temps ne s'est pas pointé le bout du nez, finalement.

Quand McIlroy a frappé sa première balle, peu avant l'heure du midi, il n'y avait qu'une légère pluie et très peu de vent.

McIlroy a amorcé sa journée avec un boguey, après s'être trouvé dans une fosse de sable, mais il a aussi récolté trois oiselets en plus de ses deux aigles, inscrits aux 16e et 18e trous. Au 14e, il a mérité un oiselet avec un roulé de 35 pieds.

«J'ai senti que Rickie s'approchait et j'ai pu hausser mon niveau de jeu quand c'est devenu nécessaire», a dit McIlroy.

McIlroy semble cheminer vers une troisième consécration en grand tournoi. Il a triomphé à l'Omnium des États-Unis en 2011, puis au Championnat de la PGA l'année suivante.

«C'est sûr que ça serait plaisant d'arriver à Augusta l'an prochain en essayant de compléter le Grand chelem, a dit McIlroy. Il y aura beaucoup à l'enjeu dimanche. La journée va être extrêmement importante pour moi.»

Fowler (68) a signé l'oiselet sur quatre de ses six premiers oiselets. Le Californien de 25 ans en a ajouté quatre en deuxième moitié de parcours, mais il a grandement nui à sa cause avec trois bogueys du 14e au 17e trou, dont un au 16e, considéré un des trous les plus faciles du terrain.

Fowler a bien fait lors des tournois majeurs jusqu'ici cette année. Il a fini cinquième au Tournoi des maîtres, puis deuxième à l'Omnium des États-Unis, le mois dernier.

Sergio Garcia (69) et Dustin Johnson (71) sont dans l'impasse au troisième rang, à sept coups de McIlroy. Garcia a raté de belles occasions de se démarquer un peu plus comme au 12e, où il a raté un roulé de trois pieds et a joué la normale.

«Ça va être dur de rattraper Rory, mais nous allons quand même essayer», a confié Garcia.

Le Français Victor Dubuisson et l'Italien Edoardo Molinari ont également joué 68. Ils sont cinquième et sixième au tableau.

Tiger Woods a obtenu l'oiselet à ses deux premiers trous et a joué un honnête 73, après un 77 la veille. À son deuxième tournoi après être revenu d'une opération au dos, il est toutefois bien loin du sommet avec son 219, à plus trois.

Darren Clarke a grimpé au tableau en jouant 67, grâce notamment à six oiselets en sept trous. Il se trouve à 211, cinq coups sous le par. Jordan Spieth a inscrit le même score, samedi, mais il montre un score global de 213.

L'Ontarion David Hearn a joué 71 pour un score cumulatif de 214.

Le champion en titre Phil Mickelson voulait poursuivre sur son bel élan de vendredi (un 70), mais «Lefty» a commis trois bogueys sur le premier neuf. Il s'est repris en deuxième moitié de parcours pour ramener une carte de 71, mais son total de 215 le place à un seul coup en-dessous de la normale.

PLUS:pc