NOUVELLES

Crash MH17 : les familles en attente pour se rendre sur place

19/07/2014 08:51 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

Les proches des 192 victimes néerlandaises du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en Ukraine patientent à proximité de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol pour s'envoler vers le lieu du drame, a-t-on appris samedi auprès de la compagnie aérienne.

"Nous ne savons pas encore quand les familles partiront", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la compagnie aérienne, demandant à rester anonyme.

Les proches des victimes, néerlandaises ou autres, sont réunies dans un hôtel à proximité de l'aéroport d'où est parti l'avion, jeudi midi, avant de s'écraser dans l'est de l'Ukraine, causant les décès de 298 personnes.

"Il y a un avion prêt à décoller pour Kiev mais l'accident a eu lieu à 500 kilomètres de Kiev, c'est donc une opération très complexe au niveau logistique", a assuré la porte-parole.

"Ils sont en train d'examiner comment y arriver et quelle manière est la plus sûre", a-t-elle également affirmé, sans pouvoir indiquer combien de proches de victimes désiraient se rendre sur place.

Les difficultés ne sont pas uniquement liées à la sécurité, selon la même source : "Si beaucoup de gens désirent se rendre sur place, cela demande beaucoup d'organisation".

Le site du crash se trouve en zone rebelle, près de la ville de Chakhtarsk, et le conflit armé en cours entre séparatistes prorusses, qui ont refusé un cessez-le-feu ponctuel, et le gouvernement de Kiev rend les opérations particulièrement complexes.

Le gouvernement ukrainien accuse les rebelles de ne pas permettre aux organes compétents de commencer l'enquête et de ne pas laisser les représentants et experts étrangers accéder au site du crash.

Le président Barack Obama a affirmé vendredi que l'avion avait été abattu par un missile tiré depuis une zone contrôlée par les séparatistes pro-russes.

cjo/mbr/cgu

PLUS:hp