NOUVELLES

Crash en Ukraine : Londres fait pression sur Moscou, regrettant un "soutien insuffisant"

19/07/2014 12:39 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

Londres a fait pression samedi sur la Russie, le chef de la diplomatie, Philip Hammond, regrettant "un soutien insuffisant" des Russes dans l'enquête sur l'accident de l'avion malaisien, tandis que David Cameron appelait "l'UE à reconsidérer son approche" à l'égard de Moscou.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, s'est entretenu samedi avec ses homologues australien, Tony Abbott et néerlandais Mark Rutte, et "les trois chefs de gouvernement sont d'accord que le président Poutine doit s'engager activement avec la communauté internationale et utiliser son influence sur les séparatistes (ukrainiens pro-russes) pour s'assurer qu'ils permettent un accès au site de l'accident" de l'avion de la Malaysia Airlines, jeudi dans l'est de l'Ukraine, a rapporté une porte-parole de Downing Street, les services du Premier ministre.

"Le Premier ministre (David Cameron) et son homologue Mark Rutte sont convenus que l'Union européenne (UE) devra revoir son approche concernant la Russie à la lumière de la preuve que les séparatistes prorusses ont abattu l'avion", a-t-elle ajouté.

"Nous recevons un soutien insuffisant de la part des Russes, nous ne voyons pas la Russie user assez efficacement de son influence pour obtenir des séparatistes, qui contrôlent la zone, l'accès dont nous avons besoin", a quant à lui déclaré à des journalistes le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond.

"Tous les regards sont tournés vers la Russie pour s'assurer qu'elle remplit ses obligations dans les prochaines heures", a-t-il ajouté.

Il a également précisé que l'ambassadeur de Russie à Londres serait convoqué au ministère britannique des Affaires étrangères qui lui fera part de la position du gouvernement britannique.

"Notre objectif maintenant est de sécuriser le site pour qu'il y ait une enquête internationale afin d'identifier les causes et les auteurs, de les traduire en justice, et de s'assurer que les victimes sont traitées avec la dignité et le respect adéquats", a-t-il assuré.

Cet accident a "mobilisé l'ensemble de la communauté internationale" qui "demande qu'un accès approprié soit autorisé, que les corps des victimes soient récupérés décemment et que les preuves soient préservées", a-t-il répété.

"Nous ne pouvons pas encore être catégoriques sur la cause de ce terrible accident mais il y a un faisceau de preuves qui suggèrent clairement qu'un missile a été tiré par les séparatistes à partir de l'est de l'Ukraine", a-t-il également affirmé.

La chute jeudi de l'avion de la Malaysia Airlines (vol MH-17) assurant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur a fait 298 morts. Parmi ces victimes, dix étaient britanniques, a répété samedi Philip Hammond.

mc/ih

PLUS:hp