NOUVELLES

Avis de grand frais sur la 35e "Cup": les Australiens jettent l'éponge

19/07/2014 05:27 EDT | Actualisé 18/09/2014 05:12 EDT

Avis de grand frais sur la 35e "Cup": les Australiens du Hamilton Island Yacht Club, "challenger de référence" pour la prochaine Coupe de l'America, en 2017, ont jeté l'éponge pour des raisons financières, évoquant un coût "bien supérieur à (leurs) prévisions initiales".

Dans un communiqué publié samedi, les organisateurs de la "Cup", détenue par les Américains d'Oracle Team USA, ont pris acte de ce retrait.

"Cette nouvelle nous déçoit beaucoup, a déclaré à San Francisco (Californie) Russell Coutts, directeur de l'America's Cup Event Authority (ACEA). Nous étions très heureux de compter l'Australie parmi nos challengers et de pouvoir organiser des régates des America's Cup World Series (NDLR: courses de sélection) en Australie".

"Mais notre objectif est de continuer avec les équipes qui ont déjà présenté des défis et avec celles qui nous ont indiqué leur intention de le faire avant la date limite (pour les inscriptions) du 8 août", a-t-il ajouté.

ACEA continue à réfléchir à l'endroit où seront organisées les régates de la 35e Coupe de l'America, a d'autre part indiqué Coutts. San Diego, en Californie, et les Bermudes ont d'ores et déjà été pré-sélectionnés par les organisateurs et leur choix sera annoncé en octobre.

Le Hamilton Island Yacht Club (HIYC) n'a pas caché que sa décision était motivée par des considérations financières.

"Notre défi avait été monté avec l'idée de parvenir à un format (...) qui soit accessible financièrement et où l'accent soit mis sur les qualités de navigation", a indiqué le HIYC. Mais "au bout du compte, notre estimation du budget nécessaire pour participer est bien supérieure à nos prévisions initiales".

- Encore cinq challengers potentiels -

Les spécialistes estiment qu'il faut un minimum de 60 à 70 millions d'euros pour espérer bien figurer dans la Coupe de l'America. Oracle Team USA avait dépensé plus du double de cette somme pour remporter la 34e édition à San Francisco.

Chaque challenger devra dans l'immédiat verser un million de dollars US à ACEA pour confirmer son inscription avant le 8 août.

Grant Dalton, le directeur du challenge néo-zélandais, s'est déclaré très déçu par le retrait australien.

"C'est vraiment dommage de perdre les Australiens, a-t-il dit. Ils ont gagné la Coupe de l'America en 1983, ce qui a ouvert la voie au premier défi néo-zélandais en 1987". Dalton a toutefois ajouté que le défi néo-zélandais était "sur des rails" pour participer à la 35e Cup.

Le Britannique Ben Ainslie, qui souhaite participer à la prochaine "Cup", a lui aussi "regretté" le retrait australien. "Ce sont des choses qui arrivent, a-t-il cependant déclaré, et nous continuons à travailler" sur notre propre défi.

Outre les Kiwis et les Britanniques, les Suédois (Artemis Racing) et les Italiens (Luna Rossa) ont également annoncé leur intention de participer à la "Cup" en 2017, qui se disputera avec des catamarans à aile AC62 (19 m).

Franck Cammas, le plus titré et le plus polyvalent des marins français, a pour sa part pris la tête du défi Team France qui ambitionne lui aussi de participer.

La Coupe de l'America est le plus vieux trophée sportif au monde (1851). Il est détenu par le milliardaire américain Larry Ellison depuis 2010. Oracle Team USA a conservé la "Cup" en septembre 2013 à San Francisco en battant 9 régates à 8 son challenger néo-zélandais Emirates Team New Zealand au terme de l'un des plus fabuleux "come-backs" de l'histoire du sport.

heg/jcp

PLUS:hp