NOUVELLES

Vol MH17 : l'hypothèse du missile privilégiée par l'UE, qui reste prudente

18/07/2014 08:30 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

L'hypothèse d'un tir de missile à l'origine de la destruction d'un avion malaisien au-dessus de Ukraine était fortement privilégiée vendredi par l'Union européenne, qui restait toutefois prudente en attendant les résultats de l'enquête.

"Les premières évaluations qui sont faites, en tenant compte de la dispersion des débris sur plusieurs dizaines de kilomètres, tendent plutôt à favoriser l'hypothèse selon laquelle cet avion a été abattu", a déclaré un haut responsable de l'UE. "L'enquête nous le dira", a-t-il ajouté.

Des experts des services de renseignement américains estiment que le Boeing 777 a été abattu par un missile sol-air dont l'origine reste cependant encore incertaine.

Cette catastrophe aérienne, qui a provoqué la mort des 298 personnes à son bord, et ses conséquences seront débattues mardi par les ministres des Affaires étrangères de l'UE au cours de leur réunion mensuelle, a souligné le responsable.

Ils en discuteront notamment avec le chef de la diplomatie ukrainienne, Pavlo Klimkine, qui sera présent à Bruxelles.

Certains pays européens pourraient appeler à durcir encore les sanctions imposées à la Russie et aux Ukrainiens prorusses s'ils estimaient que Moscou avait une responsabilité dans cette tragédie.

L'UE prépare la mise en oeuvre du durcissement des sanctions décidé mercredi par les chefs d'État ou de gouvernement des 28. Les experts doivent déterminer d'ici à fin juillet les entités russes concernées par ces mesures, un processus complexe en raison des contraintes juridiques en vigueur en Europe.

jri/jlb/bds

PLUS:hp