NOUVELLES

Vingt ans après le pire attentat de l'Argentine, des proches réclament justice

18/07/2014 07:15 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

BUENOS AIRES, Argentine - Les proches des 85 personnes tuées lors de la pire attaque terroriste survenue en Argentine réclament justice et demandent au gouvernement d'annuler une entente avec l'Iran pour enquêter conjointement sur l'attentat commis il y a 20 ans.

Cet appel a été lancé vendredi, lors de l'anniversaire de l'attentat, en 1994, contre l'Association israélo-argentine, au centre-ville de Buenos Aires. Les responsables de l'attaque courent toujours, mais un procureur argentin a publié l'an dernier un document accusant l'Iran et le Hezbollah d'avoir organisé l'attentat.

Téhéran a toujours nié sa responsabilité.

Une «commission de la vérité» conjointe entre les deux pays, approuvée par les deux gouvernements en 2013, s'est engagée à faire progresser l'enquête en permettant aux procureurs argentins de se rendre à Téhéran et d'interroger des responsables iraniens haut placés.

Mais l'enquête n'a pas progressé et les proches des victimes croient que l'entente a en fait protégé les coupables.

PLUS:pc