NOUVELLES

Ukraine : le carnet d'entretien de l'avion était "en ordre", 189 Néerlandais à son bord

18/07/2014 09:30 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

L'avion qui s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine jeudi, provoquant la mort de 298 personnes, avait "un carnet d'entretien en ordre", a déclaré vendredi Malaysia Airlines, selon laquelle il y avait en définitive 189 Néerlandais à son bord.

"La dernière vérification technique avait été effectuée le 11 juillet et cet avion, qui a un carnet d'entretien en ordre, a volé pendant 17 ans" a assuré Huib Gorter, vice-président de la branche Europe de Malaysia Airlines, au cours d'une conférence de presse à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol.

"Tous les systèmes de communication de l'avion fonctionnaient normalement" au moment où celui-ci a perdu contact avec les autorités du contrôle aérien en Ukraine, a-t-il ajouté.

Alors que la nationalité de quatre personnes restait inconnue, M. Gorter a indiqué qu'il y avait à bord de l'appareil 189 Néerlandais, 29 Malaisiens, 27 Australiens, 12 Indonésiens, neuf Britanniques, quatre Allemands, quatre Belges, trois Philippins, un Canadien et un Néo-Zélandais.

Les membres des familles des victimes du drame, probablement causé par un missile sol-air, vont recevoir 5.000 euros, pour "parer à leurs besoins les plus urgents", a également affirmé M. Gorter.

Ceux qui le désirent pourront également être transportés vers Kiev, dans un avion de Malaysia Airlines, puis par la route vers la zone sur laquelle le Boeing s'est écrasé. "Mais la situation est extrêmement complexe et nous ne savons pas combien de temps ça va prendre", a-t-il ajouté.

M. Gorter, interrogé sur les raisons ayant poussé à voler dans cette zone, a répondu que l'est de l'Ukraine était considéré jusqu'à présent comme un itinéraire sûr. "Il y avait beaucoup de compagnies aériennes qui y circulaient, cet incident tragique aurait pu arriver à n'importe laquelle".

Les avions de la compagnie contournent désormais la zone.

L'avion de Malaysia Airlines, un Boeing 777 parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur, s'est écrasé près de la ville ukrainienne de Chakhtarsk, non loin de la frontière russe, dans une zone contrôlée par les séparatistes prorusses.

Selon des responsables américains, l'avion a été abattu par un missile sol-air, et les autorités de Kiev et les rebelles se sont mutuellement accusés d'être à l'origine du tir d'un tel missile.

mbr/bds

PLUS:hp