NOUVELLES

Principaux événements depuis le crash de l'avion malaisien

18/07/2014 01:36 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

Principaux événements depuis le crash d'un avion de la Malaysia Airlines, avec à bord près de 300 personnes, jeudi dans l'est de l'Ukraine, région ravagée par le conflit entre séparatistes prorusses et forces loyalistes ukrainiennes.

L'appareil, assurant le vol MH17 et détruit en vol, a été probablement abattu par un missile.

--JEUDI 17 JUILLET--

- Un Boeing 777 de la compagnie nationale malaisienne qui effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, avec 298 personnes à bord, s'écrase près du village de Grabove, aux environs de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk. L'appareil avait disparu des écrans des radars vers 16H20 locales (13H20 GMT), à 10.000 mètres d'altitude.

Au moins 189 personnes étaient des Néerlandais. Une centaine de spécialistes du sida étaient en route vers l'Australie, via Kuala Lumpur, pour participer à une conférence internationale.

Partout dans les champs alentours, des dizaines de corps, souvent déchiquetés, des membres épars. Sur le lieu du crash, les débris de l'avion sont éparpillés sur des kilomètres carrés dans une zone de campagne.

- Le président ukrainien Petro Porochenko déclare "ne pas exclure" que l'avion ait été "abattu". Le crash est "un acte terroriste", estime-t-il. De leur côté, les séparatistes affirment qu'il a été abattu par un appareil ukrainien.

- Le président russe Vladimir Poutine accuse l'Ukraine de "porter la responsabilité" du crash en ayant repris ses opérations militaires dans l'Est.

- L'avion a été abattu par un missile sol-air, mais l'origine reste encore incertaine, indiquent des responsables américains. Les analystes du renseignement américain "croient fortement" qu'un missile sol-air a abattu le Boeing et ils sont en train d'examiner les données, selon un de ces responsables.

- La communauté internationale réclame une enquête "indépendante, complète et transparente" afin de faire la lumière sur le crash. Washington appelle à "un cessez-le-feu immédiat" pour permettre aux enquêteurs internationaux "un accès sûr" au site du crash.

--VENDREDI 18--

- Une boîte noire de l'avion a été retrouvée, indiquent des secouristes.

- Une trentaine d'inspecteurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) arrivent sur les lieux de la chute de l'avion.

- La chancelière allemande Angela Merkel appelle à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine, enjoignant la Russie à contribuer à une "solution politique" au conflit.

- Le président Barack Obama, évoquant une "tragédie atroce", souligne que l'avion a été touché par un missile tiré d'une zone contrôlée par les séparatistes et "à cause du soutien de la Russie". Pour l'Europe, c'est un "signal d'alarme" dans ses relations avec Moscou, estime-t-il.

- Un premier rapport du renseignement américain indique que l'avion a probablement été abattu par des séparatistes ukrainiens, déclare un responsable américain, tout en indiquant que Washington n'en a pas la certitude.

- Le Conseil de sécurité de l'ONU demande une "enquête internationale complète, minutieuse et indépendante" et réclame "un accès immédiat à l'endroit du crash pour les enquêteurs". L'ambassadrice américaine Samantha Power affirme que l'avion a été "probablement abattu par un missile sol-air" Bouk de type SA-11 tiré d'une "zone tenue par les séparatistes" prorusses.

Le Premier ministre malaisien Najib Razak demande que les responsables du crash soient traduits en justice s'il était prouvé que l'appareil a été abattu.

acm/bc

PLUS:hp