NOUVELLES

Une oeuvre d'art détruite par erreur dans un collège français (PHOTOS)

18/07/2014 09:12 EDT | Actualisé 18/07/2014 09:13 EDT

À la poubelle. Une oeuvre d'art de l'artiste vénézuélien Carlos Cruz-Diez, en mauvais état, a fini par mégarde dans un centre de récupération à l'occasion de travaux entrepris par le conseil général de la Vendée devant un collège de La Roche-sur-Yon, a-t-on appris ce 18 juillet auprès du conseil général.

La colonne Chromointerférente, qui avait été installée devant le collège des Gondoliers de la ville en 1972 dans le cadre du 1% artistique, était estimée à 290 000$.

Laissée à l'abandon dans une friche et rongée par la rouille, «cette pièce métallique de six mètres de haut s'était fortement détériorée et la chute de certains de ses éléments aurait pu gravement blesser des enfants ou des adultes travaillant dans l'établissement», souligne le département dans un communiqué publié le 17 juillet.

colonne chromointerférente

colonne chromointerférente

C'est à la demande de la direction du collège «et pour assurer la sécurité des personnes» que les services du conseil général ont enlevé entre fin avril et début mai l'oeuvre, mais «il est cependant évident que celle-ci aurait dû être entreposée pour évaluer les possibilités d'une éventuelle réparation», reconnait le département.

En fait, l'oeuvre «est partie en déchetterie» a expliqué auprès d'une correspondante de l'AFP Luc Loizeau, directeur des services techniques du conseil général.

Devant cette mésaventure le conseil général va lancer un inventaire des œuvres d'art des collèges du département. Il a aussi promis que dans le cadre des travaux pour la rénovation et l'extension du collège des Gondoliers, il commandera une nouvelle oeuvre.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les œuvres les plus chères de 2013