NOUVELLES

Mickelson joue sous la normale et poursuit sa route à l'Omnium britannique

18/07/2014 05:46 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

HOYLAKE, Royaume-Uni - Phil Mickelson a joué sous la normale pour la première fois dans un tournoi majeur depuis qu'il a remporté l'Omnium britannique l'an dernier. C'est ce dont il avait besoin vendredi au club de golf Royal Liverpool pour s'assurer qu'il puisse franchir le seuil de qualifications pour les rondes du week-end.

Et fidèle à son habitude, il l'a fait en se compliquant drôlement la tâche.

Il a raté un coup roulé de quatre pieds pour un oiselet après l'un de ses plus beaux coups de la journée, et ça l'a tellement irrité qu'il a commis un boguey sur le trou suivant. Il a complètement raté son coup de départ au 10e trou, une normale-5, a dû recommencer, puis il a enchaîné avec un coup d'approche de 215 verges avec son fer-2 et un coup roulé pour concrétiser la normale.

Mickelson a poursuivi avec un coup roulé de 15 pieds pour un oiselet sur le dernier vert qui lui a permis de signer une carte de 70 (moins-2), le ramenant à égalité avec la normale pour le tournoi.

«Heureusement, j'ai pu me battre sans relâche et j'ai rattrapé les coups que j'avais laissé filer sur le neuf de retour parce que j'étais à plus-1 à ce moment-là et que j'ai frappé une balle hors des limites du terrain, a rappelé Mickelson. C'est donc bien de pouvoir de nouveau être à égalité avec la normale. Et, avec un peu de chance, la température va être un facteur à compter de demain (samedi). Ce sera difficile pour tout le monde.»

Rory McIlroy s'est révélé plus ardu que la température. Mickelson a conclu sa ronde et n'accusait que six coups de retard sur l'Irlandais du Nord. McIlroy a enregistré une deuxième carte de 66, et soudainement 'Lefty' a glissé à 12 coups du meneur.

Il a déclaré qu'il s'était retrouvé en position de l'emporter à de nombreuses reprises cette saison, même si sa dernière victoire s'est produite à Muirfield.

Mickelson a indiqué qu'il avait apporté quelques modifications sur le neuf de retour, comme poursuivre son élan en pointant vers la cible, en dépit du fait que son jeu sur les verts a manqué de constance.

«Je frappe bien la balle, a assuré Mickelson. Et si mon jeu sur les verts est au niveau de celui des neuf derniers trous pendant le week-end, alors j'aurai de bonnes chances de l'emporter.»

PLUS:pc