INTERNATIONAL

L'avion de Malaysia Airlines abattu par un missile tiré depuis une zone rebelle, affirme Obama

18/07/2014 12:17 EDT
JIM WATSON via Getty Images
US President Barack Obama makes a statement on Ukraine from the Brady Press Briefing Room at the White House in Washington, DC, July 18, 2014. President Obama said that the Malaysia plane downing was an 'unspeakable' tragedy. AFP PHOTO / Jim WATSON (Photo credit should read JIM WATSON/AFP/Getty Images)

Le président Barack Obama a affirmé vendredi que l'avion malaisien qui s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine avait été abattu par un missile tiré depuis une zone contrôlée par les séparatistes pro-russes.

Evoquant une tragédie "atroce", M. Obama a souligné la nécessité de mener une enquête indépendante et transparente avant de se prononcer sur les causes exactes du drame.

Il a précisé qu'il y avait au moins un Américain, Quinn Lucas Schansman, parmi les victimes.

"Ce que nous savons aujourd'hui c'est qu'un missile sol-air a été tiré et que c'est ce qui a provoqué la chute de l'avion. Nous savons (...) que ce tir a été effectué depuis un territoire contrôlé par les séparatistes russes", a expliqué M. Obama lors d'un point de presse à la Maison Blanche.

"Il est trop tôt pour deviner les intentions de ceux qui ont pu tirer le missile", a-t-il ajouté, mettant en garde contre la tentation de tirer des conclusions trop hâtives.

"Près de 300 innocents ont péri. Des hommes, des femmes, des enfants qui n'avaient rien à voir avec la crise en Ukraine", a rappelé M. Obama.

"Cette tragédie révoltante montre qu'il est temps que la paix et la sécurité soient rétablies en Ukraine", a-t-il poursuivi, déplorant que la Russie ait, "à de nombreuses reprises, refusé de prendre des décisions concrètes" pour permettre d'apaiser les tensions sur le terrain.

M. Obama a appelé son homologue russe, Vladimir Poutine, à prendre "la bonne décision stratégique": "Vont-ils continuer à soutenir des séparatistes violents dont le but est d'affaiblir le gouvernement ukrainien où sont-ils prêts à travailler avec ce dernier pour arriver à un cessez-le-feu et à une paix qui prenne en compte les intérêts de tous les Ukrainiens ?".

Le président américain a estimé que ce drame constituait aussi un avertissement pour la communauté internationale: "Cela va certainement être un signal d'alarme pour l'Europe et le monde sur le fait qu'une aggravation du conflit dans l'est de l'Ukraine aura des conséquences", a-t-il déclaré.

"Et cela nous rappelle combien les enjeux sont importants pour l'Europe, et pas simplement pour les Ukrainiens", a-t-il ajouté.

Rapport du renseignement américain

Un premier rapport du renseignement américain indique que l'avion malaisien MH17 a probablement été abattu par des séparatistes ukrainiens, avait déjà déclaré vendredi un responsable américain, tout en indiquant que Washington n'en avait pas la certitude.

"Il y a des indications (selon lesquelles les pro-russes ont abattu l'avion, ndlr) mais nous n'avons pas encore tiré de conclusion définitive", a indiqué à l'AFP un responsable américain sous couvert de l'anonymat.

Des experts du renseignement américain sont toujours en train d'étudier des informations tirées d'images satellites et provenant d'autres sources, et des questions restent sans réponse, notamment sur la nature exacte du système utilisé, l'endroit exact d'où il a été tiré et l'identité des tireurs.

L'ambassadrice américaine à l'ONU, Samantha Power, a de son côté déclaré vendredi devant le Conseil de sécurité qu'un "missile Bouk de type SA-11" avait été tiré depuis une "zone tenue par les séparatistes".

Le Boeing 777, qui avaient 298 passagers à son bord, volait à 10 000 mètres d'altitude quand il a été atteint par un missile de fabrication russe présent dans les arsenaux russe et ukrainien.

"Etant donné la complexité du système SA-11, il est improbable que les séparatistes puissent s'en servir de manière efficace sans personnel qualifié", a ajouté Mme Power. Donc, a-t-elle ajouté, "on ne peut pas exclure la possibilité d'une aide technique de la part de personnels russes".

INOLTRE SU HUFFPOST

Écrasement du vol MH17 de Malaysia Airlines en Ukraine