NOUVELLES

Inondations: Ottawa n'offrira pas d'aide spéciale aux agriculteurs du Manitoba

18/07/2014 07:35 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

WINNIPEG - Ottawa n'offrira aux agriculteurs des Prairies aucune aide immédiate spéciale pour les aider à se remettre des inondations de cette année, qui pourraient coûter aux producteurs jusqu'à 1 milliard $, selon certains.

Le ministre fédéral de l'Agriculture, Gerry Ritz, a déclaré en conférence de presse, vendredi à Winnipeg, que les agriculteurs touchés pourront demander une aide financière en passant par les programmes d'assurance déjà existants. Selon M. Ritz, ces programmes ont bien fonctionné après les inondations de 2011 et ils seront tout aussi efficaces cette année.

On estime qu'au moins 1,6 million d'hectares agricoles du Manitoba et de la Saskatchewan ont été endommagés par les inondations ces dernières semaines. Les pluies torrentielles dans les deux provinces, au début juillet, ont provoqué des inondations à grande échelle dans les régions rurales.

Le Manitoba a déclaré l'état d'urgence et demandé une aide militaire pour renforcer les défenses près des rivières, au moment où les eaux d'inondations de la Saskatchewan coulaient vers l'est pour atteindre la province. Alors que les centres urbains s'en sont tirés largement indemnes, les eaux de crue ont transformé les champs en lacs. Même avant l'arrivée des pluies, quelque 405 hectares agricoles du Manitoba n'avaient pas reçu de semences en raison des inondations.

M. Ritz souligne que l'assurance-récoltes couvre maintenant les hectares non ensemencés et inondés, ce qui devrait aider les agriculteurs.

Le président de l'Association agricole Keystone, Doug Chorney, n'a trouvé que peu de réconfort dans les paroles du ministre. Il affirme que les producteurs s'attendent à perdre 1 milliard $ à cause des inondations. Selon lui, plusieurs fermiers du Manitoba seront forcés de quitter l'industrie s'ils ne reçoivent pas une aide supplémentaire.

«(Cette annonce) sera dévastatrice pour les producteurs qui s'attendaient à entendre qu'ils recevraient de l'aide», a-t-il déclaré.

L'assurance-récoltes ne représente pas une aide importante, surtout pour les fermiers ayant déjà été frappés par des inondations qui verront leur franchise augmenter, a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Agriculture du Manitoba, Ron Kostyshyn, a indiqué que la province ne connaissait toujours pas l'ampleur des dommages causés par les plus récentes inondations. La province tente encore de déterminer combien de producteurs ont été touchés et combien d'hectares, exactement, ont été perdus, a-t-il dit.

«La triste réalité est que Dame Nature est l'élément que nous ne pouvons pas contrôler», a-t-il déclaré.

PLUS:pc