NOUVELLES

GM aurait tardé avant d'effectuer un autre rappel, selon des documents

18/07/2014 09:21 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

DÉTROIT - General Motors connaissait l'existence de problèmes de démarrage présents dans 6,7 millions de voitures de taille moyenne et de grande taille, et ce depuis 11 ans, mais n'a pas averti ses clients en procédant à un rappel avant le mois dernier, selon des documents publiés par les autorités réglementaires américaines.

Ces documents, dévoilés vendredi, démontrent à nouveau que le géant de la fabrication automobile installé à Detroit a tardé à corriger des problèmes de sécurité sur ses modèles plus anciens. Et ils exposent également une tendance bien connue à des défaillances techniques pour le démarrage touchant des millions de véhicules, dont certains datent de 1997. Jusqu'à maintenant, cette année, GM a annoncé 54 rappels touchant 29 millions de voitures, dont 17 millions pour des problèmes de démarrage.

Dans la plupart des cas, les interrupteurs de démarrage peuvent se dégager de la position «marche», éteignant le moteur et désactivant la direction et les freins assistés. Les conducteurs peuvent perdre le contrôle de leurs voitures, et s'ils ont un accident, les sacs gonflables ne se déploieront pas. La liste des rappels comprend 2,6 millions de petites voitures plus vieilles possédant des interrupteurs défectueux que GM a décrits comme responsables d'au moins 13 décès.

GM a procédé au rappel le 26 juin dernier, un rappel qui incluait les modèles Chevrolet Impala et Monte Carlo de 2000 à 2005, les Chevy Malibu (1997-2005), les Oldsmobile Aero (1999-2004), les Oldsmobile Intrigue (1998-2002), les Pontiac Grand Am (1999-2005) et les Pontiac Grand Prix (2004-2008). Tous ces modèles sont munis du même interrupteur d'allumage.

Les interrupteurs peuvent éteindre les moteurs sans avertissement si le conducteur fait porter un grand poids sur la clé et si le véhicule roule sur un dos-d'âne, indique GM. Deux accidents ayant fait trois morts pourraient être liés à ce problème touchant des voitures de taille moyenne, ajoute GM.

Si le constructeur automobile a agi dès 2003 en émettant une note de service au profit de ses détaillants pour les aviser du problème, aucun rappel n'a eu lieu.

Les modifications et les morts possiblement liées au problème ont été découvertes plus tôt cette année dans le cadre d'un examen des procédures de sécurité du constructeur automobile.

La façon dont GM a géré le rappel des voitures de taille moyenne et de grande taille est similaire aux méthodes employées pour les modèles de petite taille. Cette dernière affaire a déclenché des enquêtes fédérales et des audiences du Congrès, en plus d'entraîner une amende de 35 millions $ US en raison des délais avant de rapporter les problèmes au gouvernement.

PLUS:pc