NOUVELLES

Des ex-joueurs prétendent que la NFL prescrivait des antidouleurs jusqu'en 2012

18/07/2014 06:38 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

Des dizaines d'ex-joueurs se sont joints à une poursuite contre la NFL et prétendent que les équipes ont continué de prescrire de puissants antidouleurs, ainsi que d'autres médicaments, jusqu'en 2012 en émettant pratiquement aucune mise en garde, de manière à garder les joueurs sur le terrain.

Ça prolonge de quatre ans le cadre temporel de la poursuite fondée sur des allégations semblables formulées par des centaines d'ex-joueurs, et ça pourrait ouvrir la porte au déclenchement d'une enquête criminelle.

La 'Drug Enforcement Administration' (DEA) a commencé à étudier les accusations contenues dans la poursuite initiale — déposée en mai et qui couvre les années 1968 à 2008. Ces nouvelles allégations pourraient augmenter drastiquement l'étendue de l'enquête, et accélérer le processus de révision. Tout méfait qui aurait enfreint les lois fédérales américaines sur les drogues après 2009 ne serait pas soumis au délai de prescription de cinq ans.

PLUS:pc