NOUVELLES

Écrasement en Ukraine: la victime canadienne est un étudiant ontarien de 24 ans

18/07/2014 11:39 EDT | Actualisé 17/09/2014 05:12 EDT

AJAX, Ont. - Un étudiant en médecine ontarien de 24 ans fait partie des 298 passagers du vol de Malaysia Airlines qui ont péri lorsque l'avion a été abattu jeudi au-dessus de l'Ukraine, selon sa famille.

Sorin Anghel a précisé vendredi que son fils Andrei étudiait en Roumanie et qu'il devait se rendre à Bali pour des vacances. Il se trouvait en compagnie de sa petite amie, qu'il avait rencontrée en Roumanie, a ajouté M. Anghel.

«Nous avons appris que l'avion avait été abattu et nous savions qu'il avait pris ce vol, donc nous avons tiré nos propres conclusions. Plus tard, nous avons eu la confirmation de la police de Durham, qui est venue ici pour le confirmer officiellement», a-t-il raconté.

Le transporteur avait annoncé qu'au moins un Canadien se trouvait à bord de l'appareil, qui avait quitté Amsterdam en direction de Kuala Lumpur.

Les services de renseignement américains ont affirmé que l'avion avait été touché par un missile sol-air dans une région de l'est de l'Ukraine contrôlée par des séparatistes prorusses, mais ils n'ont pas émis d'hypothèse quant aux responsables de l'attaque.

M. Anghel a décrit son fils comme un jeune homme bon, extraverti, qui aimait rencontrer d'autres gens.

«Tous ceux qui le connaissaient savent que c'était une très, très bonne personne», a-t-il confié en soupirant. «Il nous manquera.»

Le premier ministre Stephen Harper a diffusé un communiqué dans lequel il s'est dit bouleversé et attristé par la tragédie et a ajouté que le Canada était prêt à aider les autorités à déterminer la source de l'écrasement.

La première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, a elle aussi fait part de ses condoléances sur Twitter, vendredi. «Il est si triste d'apprendre qu'Andrei Anghel, d'Ajax, se trouvait à bord de l'avion de Malaysian Airlines. Nos pensées vont à sa famille en ce dur moment de tristesse.»

Avant de se rendre en Roumanie pour poursuivre ses études, le jeune homme a complété un baccalauréat en science à l'Université de Waterloo. «Je crois qu'il y a beaucoup de choses à apprendre des formes de vie les plus simples. Je prévois apprendre et partager ce savoir avec le monde», a-t-il écrit écrit-il sur sa page LinkedIn.

M. Anghel était également bénévole dans une résidence pour retraités de Waterloo, selon son curriculum vitae.

Au moins 189 des victimes venaient des Pays-Bas. Un total de 29 Malaisiens, 28 Australiens, 12 Indonésiens, neuf Britanniques, quatre Allemands, quatre Belges, trois Philippins, un Canadien, un Néo-Zélandais et un Hongkongais se trouvaient à bord de l'appareil, selon le transporteur et les différents gouvernements. La nationalité de deux autres passagers restait encore à confirmer.

Plusieurs scientifiques qui se rendaient à une conférence sur le sida en Australie figurent parmi les victimes.

Le gouvernement ukrainien, les militants prorusses et le gouvernement russe, accusé par l'Ukraine d'appuyer les rebelles, ont tous nié avoir joué un rôle dans l'attaque. Moscou nie également appuyer les rebelles.

De son côté, l'Organisation de l'aviation civile internationale a annoncé vendredi qu'elle dépêcherait une équipe afin d'aider les enquêteurs en sécurité aérienne de l'Ukraine qui sont responsables des travaux sur place.

PLUS:pc