NOUVELLES

Pékin va participer à des exercices militaires avec Américains et Australiens

17/07/2014 03:56 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

L'armée chinoise va pour la première fois prendre part à des manoeuvres militaires d'infanterie avec les forces australiennes et américaines en octobre prochain, a annoncé le Pentagone jeudi.

Ces manoeuvres conjointes, qui se tiendront dans le nord de l'Australie, sont un pas de plus dans le renforcement des relations de Washington et Canberra avec l'Armée populaire de libération, ont indiqué des responsables.

Il s'agira d'un "exercice à petite échelle", a précisé un porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren.

Il impliquera "moins de 100 personnels au total", dont une ou deux brigades de Marines américains.

"Le but de l'exercice est d'apprendre à survivre et réussir dans un environnement austère", a-t-il expliqué.

La Chine avait déjà montré des signes d'ouverture le mois dernier en prenant part à une importante manoeuvre navale menée par les Etats-Unis dans le Pacifique.

Les Marines américains impliqués dans les prochaines manoeuvres viendront probablement d'un contingent opérant actuellement près de Darwin, la capitale du Territoire du Nord en Australie, et qui devrait passer d'environ 1.100 soldats à 2.500 d'ici 2017.

Pékin a fait part de son irritation au sujet de la rotation des forces américaines en Australie, et accusé Washington d'essayer de contenir l'influence croissante de la Chine dans la région.

Etats-Unis et Australie ont pressé de leur côté la Chine de résoudre pacifiquement une série de disputes territoriales avec ses voisins en mer de Chine méridionale et en mer de Chine orientale, notamment par l'établissement d'un "code de conduite" pour les pays de la région.

Le Pentagone a indiqué jeudi que les manoeuvres d'octobre visaient à désamorcer d'éventuelles tensions, à l'instar d'autres exercices militaires.

"Des liens rapprochés entre armées permettent une meilleure communication et encouragent l'esprit de coopération afin de relever les défis régionaux et mondiaux dans un intérêt commun", a déclaré un porte-parole du Pentagone, le lieutenant colonel Jeffrey Pool.

ddl/sam/ico

PLUS:hp