NOUVELLES

Ouganda: les enfants des rues victimes de violences policières (HRW)

17/07/2014 03:49 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

Les enfants des rues en Ouganda sont victimes de violences physiques de la part de la police et d'autres agents de l'Etat, affirme Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié jeudi, appelant les autorités à les protéger.

Des policiers et des agents d'autres services publics "menacent les enfants des rues la nuit et les battent avec des bâtons, des fouets ou des câbles pour leur extorquer de l'argent ou les punir pour vagabondage", indique l'organisation de défense des droits de l'Homme.

En outre, dans la capitale Kampala et les autres centres urbains, "des adultes sans-abri et des enfants plus âgés harcèlent, menacent, battent, abusent sexuellement, forcent à consommer des drogues et exploitent les enfants des rues, souvent impunément", ajoute l'ONG.

Elle demande au gouvernement ougandais de "faire cesser les arrestations arbitraires, la détention et les rafles d'enfants des rues".

"Ils devraient être traités avec dignité", insiste Maria Burnett, chercheuse pour HRW.

"Les autorités ougandaises devraient protéger et aider les enfants sans-abri, et non les frapper ou les jeter dans des prisons de la police avec des adultes", souligne l'organisation.

Quelque 52% des 37 millions d'Ougandais ont moins de 15 ans, ce qui en fait le plus grand groupe démographique vivant dans la pauvreté dans ce petit pays d'Afrique de l'Est, rapporte HRW.

Aucun chiffre officiel n'est disponible sur le nombre d'enfants des rues en Ouganda, mais une étude réalisée en 2013 estimait leur nombre à 10.000, rapporte l'ONG.

eln/tmo/ayv/

PLUS:hp