NOUVELLES

Microsoft supprimera jusqu'à 18 000 emplois au cours de l'année à venir

17/07/2014 09:12 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

REDMOND, États-Unis - Microsoft a annoncé jeudi la suppression de jusqu'à 18 000 emplois, soit environ 14 pour cent de ses effectifs, au cours de la prochaine année, pendant que le géant de l'informatique s'affairera à amincir sa direction et à intégrer les activités de Nokia acquises en avril.

Bien que des licenciements étaient attendus, leur ampleur constitue une surprise. Il s'agit du geste le plus tranchant posé par le président et chef de la direction de l'entreprise, Satya Nadella, depuis qu'il a succédé à Steve Ballmer, en février.

Dans un courriel envoyé jeudi aux employés, M. Nadella a affirmé que cette mesure était nécessaire afin d'accroître la flexibilité et la rapidité d'action de la société.

Parmi les quelque 18 000 emplois visés, environ 12 500 postes de professionnels et de travailleurs d'usine seront éliminés.

Microsoft prévoit des charges de 1,1 milliard $ US à 1,6 milliard $ US au cours des quatre prochains trimestres, incluant entre 750 millions $ US et 800 millions $ US d'indemnités de départ et de prestations.

L'analyste Daniel Ives, de FBR Capital Markets, a affirmé que les mises à pied étaient presque deux fois supérieures à celles prévues par Wall Street.

Il a cependant estimé qu'elles étaient nécessaires pour procéder à une rationalisation des activités et de la structure de gestion de Microsoft.

«Microsoft a besoin d'être un géant de la technologie 'plus dépouillé et plus agressif' lors des années à venir afin d'atteindre le juste équilibre entre croissance et rentabilité dans l'informatique en nuage et le sans-fil», a-t-il dit.

Microsoft a décidé d'accorder moins d'attention aux logiciels pour ordinateurs traditionnels et davantage à l'informatique en nuage et aux produits d'informatique en nuage comme son logiciel de productivité Office 365.

Avec son acquisition du secteur des téléphones intelligents de Nokia, au coût de 7,3 milliards $ US, Microsoft cherche à combiner ses segments des logiciels et de l'équipement dans un ensemble cohérent, similaire à celui de la société rivale Apple. Le vice-président directeur Stephen Elop a indiqué que l'entreprise alimenterait les ventes de son Windows Phone en ciblant le marché des téléphones à prix abordables avec ses appareils Lumia. La société compte également mettre au point davantage de produits pour le marché du téléphone intelligent haut de gamme.

Dans un blogue, la semaine dernière, M. Nadella avait fait allusion aux choses à venir, affirmant que Microsoft devait «modifier» et «faire évoluer» sa culture pour un monde axé sur le sans-fil et le nuage.

M. Nadella a indiqué jeudi qu'il donnerait davantage de précisions lorsque l'entreprise de Redmond, dans l'État de Washington, dévoilera les résultats financiers de son exercice 2014, mardi.

PLUS:pc