NOUVELLES

Les Pays-Bas "profondément choqués" après la chute d'un avion en Ukraine

17/07/2014 03:20 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

Les Pays-Bas étaient "profondément choqués" jeudi après la chute en Ukraine d'un avion de ligne malaisien en provenance d'Amsterdam-Schiphol avec près de 300 personnes à son bord, dont "de nombreux Néerlandais".

Les larmes aux yeux, les proches des victimes étaient emmenés dans un restaurant se trouvant au premier étage de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, inaccessible à la presse, a constaté un journaliste de l'AFP présent sur place.

Un officier de la gendarmerie néerlandaise a indiqué à l'AFP que les proches des victimes étaient "protégés" des nombreux médias présents sur place. De fait, les gendarmes empêchaient physiquement les journalistes de s'approcher des membres des familles des victimes.

Un Boeing 777 de la compagnie aérienne Malaysia Airlines s'est écrasé jeudi avec 295 personnes à son bord dans l'est de l'Ukraine. L'avion avait quitté Amsterdam-Schiphol vers 12H00 (10H00 GMT). Aucun survivant n'a été retrouvé.

Le président ukrainien Petro Porochenko n'a pas exclu que l'avion ait pu être abattu pendant qu'il survolait une zone contrôlée par les séparatistes prorusses.

"Images horribles"

"Je suis profondément attristé par cette horrible nouvelle", a déclaré le roi des Pays-Bas Willem-Alexander, cité dans un communiqué : "nos pensées vont vers les familles, amis et collègues des victimes, tout comme vers ceux qui ne savent pas encore si un de leurs proches se trouvait à bord de l'appareil".

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte s'est, quant à lui, dit "profondément choqué" et est revenu de Bruxelles, où il était en déplacement, pour "gérer la situation".

"Il y avait de nombreux Néerlandais à bord", a pour sa part affirmé le ministre néerlandais de la Justice Ivo Opstelten, interviewé par la télévision publique néerlandaise NOS : "je ne peux pas être plus précis".

Il s'est lui aussi dit "choqué" par les images de la carcasse de l'avion diffusées en boucle par les chaînes de télévision néerlandaises. "Les images que j'ai vues sont horribles".

Les chaînes de télévision ont montré des passeports néerlandais retrouvés sur place, notamment des passeports d'enfants.

"Je vais prendre mon avion"

Plusieurs agences de voyages néerlandaises, citées par l'agence de presse ANP, ont déjà indiqué qu'un certain nombre de leurs clients se trouvaient à bord de l'appareil.

D-Reizen a par exemple assuré qu'une vingtaine de clients des agences D-Reizen, Thomas Cook et VakantieXperts étaient dans l'avion tandis que WTC.nl a assuré qu'entre 20 et 30 néerlandophones avaient réservé une place sur ce vol via son site internet.

A l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, d'autres voyageurs devant partir pour Kuala Lumpur plus tard dans la soirée étaient choqués par la nouvelle, mais semblaient décidés à prendre leur avion malgré tout.

"Je suis super choquée", a assuré à l'AFP Asri Strankina : "mais je vais prendre mon avion, je suis sûre que les compagnies aériennes ont pris des précautions".

Un autre passager, souhaitant garder l'anonymat, s'est pour sa part exclamé : "la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit".

jhe-ndy/bds

PLUS:hp