NOUVELLES

Le Sénat américain approuve le prolongement de l'assurance contre le terrorisme

17/07/2014 08:25 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le Sénat américain a approuvé, jeudi, le prolongement d'un programme qui permet d'épauler les assureurs dans l'éventualité d'une vaste attaque terroriste aux États-Unis.

Le programme avait été adopté dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, alors que les sociétés d'assurance s'étaient montrées réticentes à fournir une couverture pour les actes terroristes. Le programme devait arriver à échéance à la fin de l'année.

Le Sénat a voté à 93 contre 4 en faveur du prolongement du programme d'assurance jusqu'en 2021. En vertu de cette mesure, le gouvernement fédéral aidera à rembourser les assurés dans les cas d'attaques qui causent des dommages de 100 millions $ US ou plus.

Le sénateur démocrate new-yorkais Chuck Schumer, qui a parrainé le projet de loi, a expliqué que dans le monde d'aujourd'hui, les promoteurs immobiliers et les entreprises qui lancent des projets de construction de plusieurs milliards de dollars veulent être certains de pouvoir assurer leurs investissements.

Selon M. Schumer, sans ce programme, un grand nombre d'emplois dans le domaine de la construction et de possibilités de développement économique auraient été perdus.

Le président Barack Obama appuie le projet de loi, a indiqué la Maison-Blanche jeudi.

«L'assurance contre le terrorisme est nécessaire pour une vaste gamme d'activités économiques à travers le pays, qui seraient beaucoup trop coûteuses ou non disponibles en l'absence de ce programme», a déclaré la Maison-Blanche dans un communiqué.

Le programme prévoit que les entreprises qui vendent des assurances pour les propriétés commerciales et des assurances pour risques divers devront offrir une couverture pour les attaques terroristes. En échange, le gouvernement fédéral aidera les assureurs à couvrir les pertes, sous certaines conditions. Les assureurs devront couvrir la première tranche de 100 millions $ US de pertes totales découlant d'une attaque terroriste.

À titre de comparaison, les attentats du 11 septembre 2001 avaient causé des dommages d'environ 40 milliards $ US.

PLUS:pc