NOUVELLES

Céline Dion assure que son époux se porte bien et parle de sa carrière

17/07/2014 12:11 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Céline Dion a voulu faire taire les rumeurs entourant la gravité de l'état de santé de son époux René Angélil, mercredi soir, assurant que ce dernier avait cédé sa place de gérant pour se consacrer à son rétablissement et qu'il allait en outre «super bien».

La vedette québécoise a tout de même reconnu que son mari avait dû se soumettre à de nombreuses chirurgies après avoir reçu un diagnostic de cancer de la gorge et qu'il travaillait «très, très fort sur sa santé».

Au terme d'une prestation à la Maison symphonique de Montréal, Céline Dion a assuré que la décision de confier la gérance de sa carrière à un collaborateur de longue date, Aldo Giampaolo, avait été prise d'un commun accord.

«C'est un travail très intense, alors on a décidé qu'on avait besoin d'aide. Et Aldo, c'est un ami de toujours», a-t-elle résumé en conférence de presse.

«Souvent, le succès peut nous emporter comme une boule de neige (...) mais il faut être capable de freiner et d'arrêter un peu», a poursuivi Céline Dion.

La machine à rumeurs s'est emballée après l'annonce de ce changement de garde, qui remonte au 11 juin.

Il y a quelques jours, un site Internet a écrit que René Angélil avait complètement perdu l'usage de sa voix, ce qui a rapidement été démenti par l'entourage du couple.

M. Angélil, qui avait déjà été traité pour un cancer à la gorge en 1999, a subi en décembre l'ablation d'une tumeur cancéreuse. Depuis, il doit faire «beaucoup de travail au niveau de l'articulation», a indiqué Céline Dion.

«La vie a imposé à René de subir encore une fois un cancer (...) La famille, les enfants et moi-même, on est très forts, parce qu'on l'aime tellement», a soufflé la chanteuse.

Céline Dion, qui était de passage pour quelques jours au Québec, a interprété sur scène «S'il suffisait d'aimer», accompagnée des deux chorales gagnantes d'un concours organisé pour l'hôpital Sainte-Justine, dont elle est «marraine à vie».

La rencontre avec les médias qui a suivi ce concert animé par Gregory Charles a été l'occasion pour l'artiste de Charlemagne de faire le point sur sa prolifique carrière.

Elle qui avait parlé avec tant d'aplomb de son rôle d'épouse et de mère s'est montrée plus philosophe quand est venu le temps de parler de celui d'artiste.

«On dirait que ça me demande encore plus de rester à la hauteur (...) Aussi, le répertoire qui me suit depuis toujours me colle à la peau (...) Je suis encore obligée de le faire dans mon répertoire d'aujourd'hui, mais je ne suis plus rendue au même endroit», a-t-elle exposé.

Céline Dion, qui s'apprête à partir en tournée en Asie à l'automne, a malgré tout soutenu qu'elle avait encore le feu sacré.

La scène, a-t-elle dit, lui permet de renouer avec son public et de saisir l'importance qu'ont pu avoir certaines de ses chansons sur la vie de chacun des spectateurs.

Mais les vies qu'elle souhaite marquer par-dessus tout sont celles des membres de sa famille: «Ma grande fierté, c'est mes enfants. Le succès m'importe peu vraiment avec ce que je vis tous les jours (avec eux)», a-t-elle fait valoir.

PLUS:pc