NOUVELLES

Alexander Kristoff gagne la 12e étape du Tour de France; Nibali garde le jaune

17/07/2014 12:31 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

SAINT-ÉTIENNE, France - Alexander Kristoff a remporté au sprint la 12e étape du Tour de France, au terme de laquelle Vincenzo Nibali a conservé le maillot jaune de meneur.

Le Norvégien de l'équipe Katusha s'est extirpé du peloton, qui a rejoint deux cyclistes en échappée avec moins de sept kilomètres à faire.

Kristoff, vainqueur de la course Milan-San Remo cette année, a levé les doigts au ciel et crié en franchissant le fil devant le Slovaque Peter Sagan et le Français Arnaud Demare.

Le spécialiste du sprint a effectué le travail pratiquement à lui seul: l'équipe Cannondale de Sagan et les Giant-Shimano ont alterné pour mener le peloton en fin de course, mais Kristoff a synchronisé sa sortie à la perfection alors qu'aucun de ses coéquipiers n'étaient dans les parages.

«J'ai finalement gagné, a dit Kristoff, en ajoutant qu'il s'était retrouvé dans deux autres sprint au Tour de France. Il était temps de gagner: à la maison, on me mettait beaucoup de pression à titre de seul Norvégien ici cette année.»

Kristoff a trouvé son rythme en l'absence de deux grands rivaux: le coureur Giant-Shimano Marcel Kittel, qui a remporté trois étapes, largué plus tôt dans l'épreuve, et l'Allemand Adre Greipel, qui a chuté avec quelques kilomètres à faire.

«Je suis sorti tout juste au bon moment, a expliqué Kristoff, qui ne savait pars que les deux Allemands n'étaient plus dans la course. Je ne pensais qu'à moi.»

Le parcours majoritairement plat de 185,5 km entre Bourg-en-Bresse et Saint-Étienne, dans le sud-est de la France, était particulièrement propice à une fin de course au sprint.

Le haut du tableau général n'a pas changé. Nibali détient toujours une avance de deux minutes, 23 secondes devant l'Australien Richie Porte et 2:47 devant l'Espagnol Alejandro Valverde. Nivali tente de devenir le premier Italien à mettre la main sur la Grande Boucle depuis feu Marco pantani, en 1998.

Les Canadiens Svein Tuft et Christian Meier, de l'équipe Orica Greenedge, occupent respectivement les 133e et 135e rangs du classement général, à près de deux heures du meneur.

L'Américain Andrew Talansky n'a pas pris le départ, se retirant de la compétition en raison de sévères maux de dos causés par des chutes plus tôt dans la compétition. Le meneur de l'équipe Garmin-Sharp, vainqueur du Critérium du Dauphiné le mois dernier, a roulé plusieurs heures malgré de fortes douleurs au dos et terminé dernier de la 11e étape, mercredi.

PLUS:pc