NOUVELLES

Woods attire les regards à Hoylake, mais un changement de garde est à prévoir

16/07/2014 08:18 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

HOYLAKE, Royaume-Uni - Même s'il n'est pas le favori pour l'emporter, Tiger Woods est l'attraction principale de l'Omnium britannique.

Woods a attiré les regards en remportant les tournois du Grand Chelem à une vitesse supérieure à tout autre athlète dans l'histoire du golf, et l'intérêt des amateurs est toujours aussi palpable depuis qu'il a subi une intervention chirurgicale au dos et que son avenir sportif semble plus incertain que jamais auparavant. Le réseau ESPN prévoit présenter sa ronde en entier via son site Internet jeudi.

Il ne faudra toutefois pas oublier qu'une nouvelle génération de golfeurs cogne à la porte du plus vieux tournoi majeur du circuit de la PGA.

Rickie Fowler et Harris English joueront devant lui. Jordan Spieth et Hideki Matsuyama se trouveront deux groupes derrière lui. Ils font partie des 25 joueurs qui symbolisent le renouveau du golf professionnel. Woods n'a jamais remporté un tournoi majeur depuis qu'ils sont devenus des golfeurs professionnels.

Certes, ils l'ont vu dominer à la télévision. Ils ne se sont simplement jamais frottés à lui en fin de tournoi.

Ils n'étaient pas là pendant la décennie au cours de laquelle Woods remportait des tournois majeurs avec régularité, parfois en brisant des records de parcours, parfois en l'emportant par une marge inédite. Ils n'étaient pas là à l'époque où tous les autres golfeurs du plateau ne pouvaient participer à une entrevue sans devoir répondre à une question en lien avec Woods.

«Tiger a détruit la vie de bien des gars, avait dit plus tôt cette année Charles Howell III, un vieil ami de Woods qui a vécu cette époque. De nombreux golfeurs ont fait des cauchemars les dimanches soirs à cause de lui. Mais il a également motivé une génération entière après lui.»

Ce que Howell veut dire, c'est que pendant qu'une génération de golfeurs était complètement ébahie par Woods, une autre se trouvait derrière son écran de télé, ce qui lui a permis de l'observer sans être intimidée. Elle a appris des choses sur son éthique de travail, sa mécanique. Bref, elle était plus préparée que la précédente à l'affronter.

La rumeur qui circule cette semaine à l'Omnium britannique, c'est que le titre est plus accessible que jamais auparavant.

Cependant, il ne faut pas oublier que c'est le même scénario depuis que Woods a remporté son dernier titre du Grand Chelem, il y a six ans. Depuis l'Omnium des États-Unis en 2008, 19 golfeurs ont gagné un titre majeur, mais aucun n'en a gagné plus de deux. Au cours des 24 tournois majeurs qui ont précédé celui-ci, Woods en a gagné six, Phil Mickelson trois et personne d'autre n'en a obtenu plus d'un.

PLUS:pc