NOUVELLES

USA: les tests ADN ne sont pas favorables à Hank Skinner (juge)

16/07/2014 12:00 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

Un juge fédéral a conclu que les récents résultats de tests ADN rendus dans l'affaire du condamné à mort Hank Skinner "ne sont pas favorables au prisonnier", selon un document judiciaire publié mercredi.

"Si les résultats avaient été disponibles avant le procès, il est vraisemblable que Skinner aurait été néanmoins condamné", a conclu le juge Steven Emmert, dans un jugement d'une demi-page.

Hank Skinner, condamné à mort en 1995 pour un triple meurtre, se bat depuis treize ans pour obtenir ces tests que le Texas lui refusait.

Il fondait beaucoup d'espoir dans ces analyses, obtenues à force de batailles devant les tribunaux et après avoir échappé de peu à l'exécution pour les meurtres, le 31 décembre 1993, de sa compagne d'alors, Twila Busby, et des deux fils de celle-ci.

"Nous sommes très déçus", ont réagi ses avocats Douglas Robinson et Robert Owen, dans un communiqué, en annonçant qu'ils feraient appel.

"Les doutes sur la culpabilité de Hank Skinner sont beaucoup trop importants pour permettre son exécution, en particulier au regard de l'incapacité totale de l'Etat de conserver des pièces à conviction cruciales qui empêche la résolution de ces questions de façon probante", ont-il ajouté.

Dans un récent entretien à l'AFP, Hank Skinner avait pourtant estimé avoir dorénavant "les preuves qui montrent de manière irréfutable que quelqu'un d'autre a commis les meurtres", et non lui.

Henry "Hank" Skinner, est incarcéré depuis 21 ans et a toujours nié avoir commis le triple meurtre.

chv/rap

PLUS:hp