NOUVELLES

Rupert Murdoch «déterminé» à racheter Time Warner, sans succès

16/07/2014 08:32 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT
Bloomberg via Getty Images
Rupert Murdoch, chairman of News Corp., listens as U.S. President Barack Obama, not pictured, speaks at the Wall Street Journal CEO Council annual meeting at the Four Seasons Hotel in Washington, D.C., on Tuesday, Nov. 19, 2013. Obama said the U.S. can cut the deficit and spur economic growth at the same time, and that short-term deficits aren't the nation's primary fiscal concern. Photographer: Drew Angerer/Bloomberg via Getty Images

Le magnat des médias Rupert Murdoch veut racheter le groupe de médias Time Warner, auquel sa société audiovisuelle 21st Century Fox a confirmé mercredi avoir fait sans succès "une offre ferme" de fusion en juin.

"Le conseil d'administration de Time Warner a refusé notre proposition. Nous ne sommes pas actuellement en discussions avec Time Warner", ajoute le bref communiqué de Fox.

La société, née il y a un an de la scission en deux de l'empire du milliardaire américain d'origine australienne, ne donne pas de détail supplémentaire.

Time Warner évoque toutefois dans un communiqué séparé une offre de 32,42 dollars en numéraire et 1,531 actions Fox de classe A (sans droit de vote) pour chacun de ses titres, ce qui représenterait pour l'ensemble du groupe un peu plus de 76 milliards de dollars au cours de clôture de mardi soir.

Une source proche du dossier évoque même une valorisation d'environ 80 milliards de dollars au moment où l'offre a été faite, et indique que Rupert Murdoch est "déterminé" à conclure l'opération.

Time Warner explique pour sa part avoir "déterminé qu'il n'était pas dans son intérêt ni dans celui de ses actionnaires d'accepter la proposition ou d'avoir des discussions avec 21st Century Fox".

La société se dit persuadée que "l'exécution de son plan stratégique créera beaucoup plus de valeur pour l'entreprise et ses actionnaires, et sera supérieure à toute proposition que 21st Century Fox est en mesure de faire".

Time Warner évoque aussi "des risques considérables sur les plans stratégique, opérationnel et du côté des régulateurs", et met en doute "la capacité de 21st Century Fox à diriger et gérer une entité de la taille et de l'échelle de 21st Century Fox et Time Warner".

Les deux groupes détiennent de nombreuses chaînes (HBO ou CNN chez Time Warner, les bouquets Fox et Sky côté Murdoch), ont chacun leurs studios de cinéma (Warner Bros. et 20th Century Fox), et affichaient des chiffres d'affaires respectifs de 29,8 milliards et 27,7 milliards de dollars sur les derniers exercices dont ils ont publié les comptes.

Dans la lettre envoyée en juin au conseil d'administration de Time Warner, Rupert Murdoch proposait pour apaiser d'éventuelles inquiétudes des autorités de la concurrence de céder CNN, la chaîne d'information en continu de Time Warner qui rivalise avec sa propre chaîne, Fox News, d'après la source proche du dossier.

Le titre Time Warner s'envolait de 16,48% à 82,71 dollars peu après l'ouverture de la Bourse de New York, ce qui correspond à une valorisation boursière d'un peu moins de 73 milliards de dollars. L'action Fox perdait pour sa part 1,28% à 34,74 dollars.

soe-lo/sl/rap

21ST CENTURY FOX

TIME WARNER INC.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 15 plus riches du monde selon Forbes