NOUVELLES

Les attentes sont élevées pour les Athletics et les Giants cette saison

16/07/2014 07:22 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

OAKLAND, États-Unis - Les Athletics d'Oakland forment la meilleure équipe du Baseball majeur à la pause du match des étoiles, dans une section au sein de laquelle évoluent certains des joueurs vedettes les mieux payés du circuit Selig. Les Giants de San Francisco sont impliqués dans une course au titre de la section Ouest de la Ligue nationale, en dépit de leurs récents ennuis.

Le baseball, dans la baie de San Francisco, a retenu l'attention en première moitié de saison. C'est la mi-juillet, et on parle déjà d'un mois d'octobre particulier, et peut-être même de la première série de la baie de San Francisco depuis 1989.

Quatre équipes californiennes pourraient accéder aux séries éliminatoires en octobre. Les deux clubs du nord de la Californie ont donné le ton.

«Ce serait difficile de trouver deux équipes qui évoluent dans une même ville et qui font aussi bien, a dit le droitier des Giants Tim Hudson, qui a entamé sa carrière avec les A's. C'est très excitant pour les amateurs de baseball des deux côtés de la baie. Au cours des dernières années, ils ont pu compter sur des équipes excitantes à regarder, qui puissent prétendre au titre de la Série mondiale à chaque année. New York ne peut dire ça, ni Los Angeles. C'est très amusant.»

Les Athletics, doubles champions en titre de la section Ouest de la Ligue américaine qui présentent une fiche de 59-36 cette saison, ont généré deux séries de six victoires grâce, notamment, à l'excellente tenue de leur rotation partante. Et le directeur général Billy Beane a concrétisé une méga-transaction avec les Cubs de Chicago le 4 juillet qui a permis aux A's d'obtenir les lanceurs Jeff Samardzija et Jason Hammel, qui sont venus en renfort afin de compenser la perte pour le reste de la campagne des partants Jarrod Parker et A.J. Griffin.

«Nous pourrions compter sur une rotation à sept lanceurs, a dit le gérant des Athletics Bob Melvin. Tommy Milone est présentement avec le club-école AAA et ses statistiques tendent à démontrer que nous avons suffisamment de profondeur pour dire que nous sommes prêts à faire face à toutes les situations possibles et inimaginables en deuxième moitié.»

De l'autre côté de la baie, les Giants, champions de la Série mondiale en 2010 et 2012, ont raté les séries éliminatoires l'an dernier et espèrent pouvoir y retourner dès cette saison — tout comme les Athletics. À 52-43, ils accusent un match de retard sur les meneurs de la section Ouest de la Ligue nationale, les Dodgers de Los Angeles, et Lincecum a remporté quatre départs de suite pour la première fois depuis avril 2010.

«Indubitablement, les Giants ont bâti ici quelque chose de solide pour de nombreuses années, a admis Melvin. C'est non seulement difficile de remporter une Série mondiale, mais deux en quatre occasions, en plus de se retrouver dans la position dans laquelle ils sont actuellement, c'est formidable. Ça pourrait devenir très intéressant dans la région de la baie de San Francisco.»

Les Giants pourront compter sur des renforts en deuxième moitié de saison. Le voltigeur de centre Angel Pagan et le joueur de deuxième but Marco Scutaro reviendront au jeu et permettront aux Giants de compter sur la formation qu'ils espéraient avoir en début de campagne.

En dépit des blessures, des foules décevantes et des problèmes d'égoûts dans leur propre stade, les Athletics ont trouvé une façon d'engranger des victoires.

«Tout le monde a contribué à sa façon, a noté le directeur général adjoint David Forst. Ce n'est de toute évidence pas la même situation que lors des saisons précédentes, où nous devions bricoler des trucs et réagir aux situations auxquelles nous étions confrontés sur une base quotidienne. Les joueurs sont imperturbables, en dépit de tous les changements que nous faisons. Ils se présentent sur le terrain et jouent pendant trois heures chaque jour, et ils jouent très bien.»

PLUS:pc