NOUVELLES

Laboratoires: le patron des CDC admet de graves manquements à la sécurité

16/07/2014 01:56 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

Le responsable des autorités sanitaires américaines a reconnu mercredi une série de manquements aux protocoles de sécurité dans des laboratoires publics où plusieurs incidents ont récemment eu lieu impliquant des agents biologiques dangereux.

Le directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) Tom Frieden, était convoqué par une commission du Congrès après la révélation la semaine dernière de cinq mauvaises manipulations de souches d'anthrax, de la grippe aviaire ou encore d'une bactérie appelée Brucella ces dix dernières années - dont deux très récemment.

"Il y a eu une série de ratés dans des protocoles importants", a-t-il admis pointant "un manque de culture dans la rigueur du respect des protocoles de sécurité".

Personne ne semble avoir été contaminé lors de ces mauvaises manipulations mais ces incidents ont mis en lumière des failles de sécurité importantes dans le fonctionnement des CDC à la réputation internationale.

Le dernier incident en date remonte à il y a quelques semaines quand un des laboratoires des CDC situé en Géorgie (sud-est) a par erreur mélangé une souche inoffensive de la grippe aviaire avec une autre souche hautement contagieuse et dangereuse de la grippe aviaire (H5N1), envoyant ensuite l'échantillon contaminé à un laboratoire géré par le département de l'Agriculture.

Autre incident, le 5 juin dernier, où plus de 80 scientifiques pourraient bien avoir été exposés à des bactéries de la maladie du charbon (anthrax) qui n'avaient pas été inactivées avant d'être transportées et utilisées dans trois laboratoires des CDC non équipés pour manipuler ces bactéries potentiellement dangereuses.

Les CDC avaient par ailleurs reconnu trois précédents incidents impliquant de l'anthrax et la bactérie Clostridium botulinum en 2006, ainsi qu'une souche contagieuse de la bactérie Brucella en 2009.

A ces révélations, s'est ajouté la semaine dernière, la découverte de six fioles de variole, apparemment oubliées, dans un laboratoire dépendant du gouvernement près de Washington.

Une enquête ouverte par le département de l'Agriculture a révélé davantage encore de dysfonctionnements au sein des CDC, selon des documents rendus publics par des élus.

Les enquêteurs ont fait état de la disparition de récipients contenant de l'anthrax, de cas où cette bactérie était conservée dans des réfrigérateurs non-verrouillés et situés dans des couloirs où les employés circulaient librement, ou encore des produits gardés dans de simples sacs en plastique.

Tom Frieden s'est engagé mercredi à coopérer avec les autorités et à s'assurer que de nouvelles règles de sécurité soient suivies.

"Si nous avons les meilleurs scientifiques du monde, ils ne font pas toujours preuve de la même rigueur dans leurs expériences que lorsqu'il s'agit de sécurité", a-t-il reconnu.

Après ces incidents, les CDC ont fermé deux laboratoires et interdit tout transport d'agents toxiques jusqu'à la fin de l'enquête.

ksh/rap/lb

PLUS:hp