NOUVELLES

GB: plus forte baisse des naissances depuis 1975

16/07/2014 04:13 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

Le nombre de naissances en Angleterre et au Pays de Galles a connu en 2013 sa plus forte baisse depuis 1975, a indiqué mercredi l'Office des statistiques nationales (ONS) qui met en avant la réforme des aides sociales comme cause possible.

L'ONS a précisé que le nombre de naissances en Angleterre et au Pays de Galles était passé de 729.674 en 2012 à 698.512 en 2013, soit une baisse de 4,3%, la plus forte depuis 1975.

L'âge moyen des mères s'est légèrement élevé de 29,8 en 2012 à 30 ans en 2013 et le taux de fertilité a baissé de 1,94 à 1,85 sur la même période, ce qui correspond également au taux le plus faible depuis 1975.

Cela se traduit par un taux de 4,7 naissances pour mille habitants contre 4,9 en 2012.

"Il n'est pas possible de dire à ce stade si la baisse du taux de fertilité et le nombre de naissances en 2013 signifient la fin de la tendance générale à la hausse enregistrée depuis 2001", a indiqué l'ONS.

Le nombre de naissances a augmenté chaque année depuis 2001, à l'exception d'une légère baisse de 0,3 point en 2009, ce qui représente une hausse de 23% entre 2001 et 2012.

Selon l'organisme public, les raisons de la baisse du taux de natalité peuvent être liées à "une incertitude quant à son emploi ou à ses perspectives de carrière".

"Les réformes menées par le gouvernement pour simplifier le système d'aides sociales, qui a donné lieu à des changements significatifs dans les aides, ont pu influencer les décisions autour de l'idée de procréer", note également le rapport.

En 2013, 5,1 millions de bébés sont nés dans l'Union européenne, selon l'office européen des statistiques Eurostat. Le taux brut de natalité a diminué par rapport à 2012, passant de 10,4 à 10,0 naissances pour 1.000 habitants.

mc/bir

PLUS:hp