NOUVELLES

Femmes autochtones disparues: nouvel appel pour une enquête publique nationale

16/07/2014 02:21 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

HALIFAX - Les leaders autochtones ont de nouveau réclamé la tenue d'une enquête publique nationale sur les disparitions de centaines de femmes autochtones, mercredi.

Disant avoir perdu tout espoir envers le gouvernement fédéral en cette matière, Cheryl Maloney, de l'Association des femmes autochtones de la Nouvelle-Écosse, a précisé que de nouvelles avenues étaient dorénavant explorées.

Les leaders des Premières Nations se tourneront ainsi du côté des partis d'opposition, qui seront plongés dans une atmosphère pré-électorale dès la rentrée automnale en prévision du prochain scrutin, prévu pour le 19 octobre 2015.

Un groupe de spécialistes se penchera par ailleurs sur la possibilité d'intenter des poursuites judiciaires contre le gouvernement fédéral, a signalé Mme Maloney, sans toutefois préciser sa pensée.

En marge de l'Assemblée générale annuelle de l'Assemblée des Premières Nations (APN), à Halifax, elle a exhorté les chefs autochtones à exiger des réponses d'Ottawa concernant les quelque 1100 femmes autochtones disparues ou assassinées au Canada.

Les multiples appels à l'ouverture d'une enquête publique sur ce dossier ont tous été rejetés par Ottawa jusqu'à présent.

PLUS:pc