NOUVELLES

Cromartie accueille favorablement l'ouverture de Selig face au retour des Expos

16/07/2014 03:04 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un ancien joueur vedette des Expos qui s'échine à ramener le Baseball majeur à Montréal accueille favorablement les propos du commissaire Bud Selig.

Selig a affirmé mardi que Montréal serait une «excellente candidate» pour l'obtention d'une concession.

L'ancien voltigeur des Expos Warren Cromartie a mentionné à La Presse Canadienne que la déclaration de Selig démontre que la ville est fermement sur le radar du baseball.

«C'est fantastique qu'il ait dit ça et je pense qu'avec les deux matchs préparatoires qu'on a présentés au printemps, nous avons réellement montré au Baseball majeur que Montréal est un marché de baseball.»

En mars, 96 350 amateurs s'étaient déplacés au Stade olympique afin d'assister à deux matchs préparatoires entre les Blue Jays de Toronto et les Mets de New York.

Selig s'était dit impressionné par l'affluence, tout en ajoutant que Montréal avait encore beaucoup de travail à faire avant d'obtenir une concession, notamment construire un nouveau stade. Cromartie a rappelé que le Stade olympique ne peut pas servir de solution permanente.

«Mais une équipe doit devenir disponible et nous n'allons pas construire un stade avant qu'une équipe annonce sa venue», a-t-il indiqué.

Pour Cromartie, pas question que le retour du baseball à Montréal commence par une formation des ligues mineures.

«Montréal n'est pas une ville des ligues mineures, c'est une ville des Majeures. Le Baseball majeur s'est installé ici dès 1969 et avant cela, on a eu la venue de Jackie Robinson.»

Matthew Ross, président fondateur d'ExposNation, un groupe dédié à la promotion du baseball à Montréal, s'est aussi réjoui des propos de Selig.

«Je pense que c'est toujours très bon quand Montréal est perçu de façon positive dans les cercles du baseball, a-t-il déclaré. Il y a quelques années, Selig a dit qu'il ne pouvait pas imaginer le baseball revenir à Montréal dans un avenir rapproché. Maintenant, nous acceptons volontiers ses commentaires positifs.»

Ross croit cependant que Montréal est actuellement utilisée par les clubs de Tampa Bay et d'Oakland dans leurs négociations pour obtenir de nouveaux stades. Il croit que cela prendra de cinq à huit ans avant qu'une équipe ne s'installe en permanence à Montréal.

«Je crois qu'à un moment donné, ils ajouteront une équipe dans chaque ligue et que, assurément, Montréal sera l'une des villes candidates de choix.»

Selig était en poste au moment où les Expos ont quitté en 2004 afin d'être délocalisés à Washington, aux États-Unis.

Cromartie soutient que jusqu'à ce qu'une concession devienne disponible, les amateurs doivent continuer d'afficher leur passion pour le retour du baseball à Montréal.

PLUS:pc