NOUVELLES

Canadien Pacifique veut renverser une décision «outrageuse» d'un arbitre

16/07/2014 08:43 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

CALGARY - Chemin de fer Canadien Pacifique Limitée (TSX: CP) va aller en cour afin de tenter de renverser la décision d'un arbitre qui a ordonné la réintégration d'un mécanicien de locomotive ayant consommé de la cocaïne «à un moment et une quantité qui pourrait avoir un impact sur son travail».

Le Chef de la direction de Canadien Pacifique, E. Hunter Harrison, a indiqué dans un communiqué que la décision de l'arbitre était «un outrage» et qu'il était «consterné» d'être forcé de redonner son emploi à l'homme. Il a ajouté qu'il croyait que «cette décision établit un précédent dangereux».

Canadien Pacifique a indiqué qu'il allait en appeler auprès de la Cour supérieure du Québec pour renverser la décision annoncée le 14 juillet par le Bureau d'arbitrage des chemins de fer du Canada (CROA).

L'incident est survenu en décembre 2012, quand l'équipe d'employés faisant fonctionner un train de marchandises a commis une sérieuse infraction aux règles. Les employés ont été soumis à un test de dépistage de drogue après l'incident et l'arbitre a déterminé que le résultat démontrait que le mécanicien avait consommé de la cocaïne.

L'arbitre a tout de même ordonné la réintégration de l'employé.

M. Harrison a déclaré que Canadien Pacifique avait une politique de tolérance zéro en ce qui concerne la consommation de drogue et d'alcool, mais que la compagnie était limitée par les lois canadiennes qui interdisent les tests de dépistage aléatoires de drogue et d'alcool.

PLUS:pc