POLITIQUE

Le PQ donne 24 heures à Bolduc pour rembourser... ou démissionner

15/07/2014 04:05 EDT | Actualisé 15/07/2014 04:05 EDT
PC

QUÉBEC _ Le Parti québécois donne 24 heures au ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, pour rembourser la totalité des primes de 215 000 $ qu'il a reçues à titre de médecin, sans quoi il doit démissionner.

Le chef intérimaire péquiste Stéphane Bédard a affirmé mardi que son parti a laissé suffisamment de temps pour que M. Bolduc s'acquitte de cette demande formulée il y a deux semaines.

M. Bédard croit qu'il faut maintenant exiger la démission de M. Bolduc s'il ne s'exécute pas dans les prochaines 24 heures.

Selon le chef péquiste, le comportement de M. Bolduc n'est pas éthique, puisqu'il a reçu des primes sans respecter l'objectif qui était de réduire le nombre de patients sans médecin de famille.

Lundi, le premier ministre Philippe Couillard a affirmé qu'il fallait revoir les critères pour le versement de cette prime parce que dans sa forme actuelle, l'incitatif n'assure pas l'objectif de prise en charge.

Jusqu'ici, la Coalition avenir Québec était la seule formation politique à avoir demandé la démission de M. Bolduc, en raison des primes qu'il a reçues pour prendre en charge des patients qu'il a abandonnés en avril quand il a été nommé ministre.

L'ex-ministre libéral de la Santé Claude Castonguay a également exigé la démission de M. Bolduc, dont il a associé la comportement aux malversations exposées par la Commission Charbonneau.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gaétan Barrette s'en prend à Claude Castonguay