NOUVELLES

Washington félicite les Irakiens pour l'élection du président du Parlement

15/07/2014 01:38 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

Le vice-président américain Joe Biden a félicité mardi le nouveau président du Parlement irakien, les deux hommes étant "d'accord sur l'importance de former rapidement un gouvernement capable d'unir les communautés irakiennes contre les insurgés de l'Etat islamique", a annoncé la Maison Blanche.

Les députés irakiens ont élu mardi Salim al-Joubouri président du Parlement, après une première séance désastreuse et deux reports liés aux profondes divisions au sein de la classe politique.

"L'élection d'un président du Parlement est une première étape dans le processus primordial de formation d'un nouveau gouvernement qui doit prendre en compte les droits, les aspirations et les inquiétudes légitimes de toutes les communautés irakiennes", avait déclaré peu avant le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, dans un communiqué. M. Kerry s'était rendu en Irak fin juin.

"Nous exhortons les responsables irakiens à donner suite à cette première étape avec la formation rapide d'un nouveau gouvernement dans les délais impartis par la Constitution irakienne", a-t-il poursuivi.

Lors d'une conversation téléphonique, le vice-président américain Joe Biden a félicité Salim al-Joubouri. Les deux hommes "sont tombés d'accord sur l'importance d'agir vite, en conformité avec le calendrier constitutionnel, pour former un nouveau gouvernement capable d'unir les communautés irakiennes dans la lutte contre les insurgés de l'Etat islamique", a précisé un communiqué de la Maison Blanche.

Le nouveau gouvernement aura la lourde tâche de sortir le pays de sa plus grave crise depuis des années avec une offensive lancée le 9 juin par des insurgés sunnites, avec à leur tête des jihadistes, qui ont conquis de nombreux pans du territoire.

"L'Irak fait face à une menace existentielle (...) et les responsables irakiens doivent se rassembler et rester unis face aux insurgés de l'Etat islamique", a conclu le secrétaire d'Etat américain, rappelant que les Etats-Unis restaient "un partenaire inébranlable dans cette lutte pour la démocratie et contre l'EI".

rap/gde

PLUS:hp