NOUVELLES

USA: le PDG de JPMorgan, Jamie Dimon, veut rassurer sur sa santé

15/07/2014 09:16 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

Le PDG de la banque américaine JPMorgan Chase, Jamie Dimon, a essayé de rassurer mardi sur son état de santé lors de sa première intervention publique depuis l'annonce de son cancer de la gorge il y a une dizaine de jours.

"Je me sens bien", a-t-il déclaré en ouvrant la conférence de presse téléphonique de présentation des résultats trimestriels de la banque, qui a enregistré un bénéfice net meilleur que prévu à 5,98 milliards de dollars.

"Mon cancer est curable. Il n'y a aucune trace de métastases ailleurs", a-t-il ajouté. "Le diagnostic est très bon".

M. Dimon a assuré qu'il continuerait à diriger au quotidien l'établissement pendant les huit semaines que doit durer son traitement. En mai, il avait dit vouloir rester encore cinq ans à la tête de la banque.

M. Dimon a aussi évoqué sa succession, expliquant que le conseil d'administration de la première banque américaine en termes d'actifs avait arrêté une "short-list" de candidats, principalement en interne.

"Le conseil d'administration a un choix large de personnes très compétentes. Il sait quel est le mien", a-t-il dit sans pour autant le dévoiler.

Depuis l'annonce de sa maladie, la santé de M. Dimon, dont les nom et visage sont rattachés à la banque, est devenue l'une des principales inquiétudes de la communauté financière, JPMorgan étant l'un des établissements financiers les plus puissants à Wall Street.

Une liste de quatre noms a été arrêtée, avait indiqué à l'AFP en début de mois une source proche du dossier. Plusieurs scénarios sont envisagés en fonction de la date de départ de M. Dimon.

Parmi les prétendants figurent Mary Erdoes, à la tête de l'activité de gestion d'actifs, et Marianne Lake, la directrice financière. Elles sont en concurrence avec Daniel Pinto, le patron de la banque d'affaires et d'investissement, et Gordon Smith, qui dirige la banque de détail.

Jamie Dimon a pris les rênes de JPMorgan Chase en janvier 2006 et a toujours reçu le soutien de son conseil d'administration malgré les tempêtes et les litiges.

lo/jum/sam

PLUS:hp