NOUVELLES

USA: la Fed pourrait relever son taux directeur "plus tôt" que prévu (Yellen)

15/07/2014 10:09 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

La Banque centrale américaine (Fed) pourrait relever son taux directeur "plus tôt" que prévu si l'amélioration du marché du travail aux Etats-Unis continue à dépasser les attentes, a déclaré sa présidente Janet Yellen mardi.

"Si le marché du travail continue à s'améliorer plus rapidement qu'anticipé (...), les hausses du taux directeur pourraient probablement intervenir plus tôt et être plus rapides que ce qui est actuellement envisagé", a-t-elle indiqué lors d'une audition devant le Congrès américain.

Depuis fin 2008, la Banque centrale américaine maintient son principal taux directeur proche de zéro pour soutenir la reprise et pourrait à moyen terme décider de le relever progressivement à mesure que l'économie américaine s'améliore.

Les marchés tablent sur une première hausse à la mi-2015 mais aucune échéance n'a été officiellement fixée et la question suscite des divisions au sein même de la Fed, sous l'oeil attentif des marchés.

Selon Mme Yellen, les récentes données économiques suggèrent bien que la croissance économique a "rebondi" au deuxième trimestre après un début d'année dans le rouge. Mais cela doit "être surveillé de près", notamment s'agissant du marché immobilier qui montre des signes de faiblesse, a-t-elle ajouté.

Sur un plan comptable, l'amélioration sur le front de l'emploi a, elle, dépassé les attentes de la Fed avec un taux de chômage tombé à 6,1% en juin.

"L'économie continue de faire des progrès", a résumé Mme Yellen, confirmant que les injections massives de liquidités de la Fed pourraient s'achever en octobre, en cas de poursuite de l'embellie économique.

En banquière centrale avisée, la présidente de la Fed reste toutefois prudente et suggère que le taux directeur pourrait également rester proche de zéro plus longtemps que prévu en cas de retournement de la conjoncture. "Si les performances économiques sont décevantes, la trajectoire future des taux d'intérêts pourrait être plus accommodante qu'actuellement anticipé", note Mme Yellen, selon le texte de son discours distribué à la presse.

"Même si l'économie s'améliore, la reprise n'est pas encore complète", a-t-elle mis en garde, pointant "l'incertitude considérable" entourant les prévisions de croissance de la Fed.

jt/sl/sam

PLUS:hp