NOUVELLES

Un déraillement dans le métro de Moscou fait au moins 21 morts

15/07/2014 05:39 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

MOSCOU - Le déraillement d'un train du métro de Moscou à l'heure de pointe, mardi, a causé la mort d'au moins 21 personnes et en a blessé 136 autres, plusieurs grièvement, ont indiqué les services d'urgence.

Plusieurs voitures ont débarqué des rails.

On ignorait les causes du drame. Les pistes d'enquête incluent une défaillance dans l'une des voitures ou un affaissement du sol sous les rails, a indiqué Vladimir Markin, porte-parole de la principale unité d'enquête en Russie. Il a affirmé que des responsables ayant évoqué plus tôt un problème électrique qui aurait déclenché une alarme ayant subitement provoqué un freinage du train étaient dans l'erreur.

Les services d'urgence travaillaient à retirer deux derniers corps des débris en soirée.

Des 136 personnes blessées, au moins 42 se trouvaient dans un état grave, a indiqué l'agence de nouvelles Itar-TASS, citant un responsable du ministère de la Santé.

Ce déraillement représenterait le pire drame dans le métro de Moscou en plusieurs décennies, incluant des explosions meurtrières il y a quelques années.

Les systèmes de transport et les aéroports de la capitale ont été frappés par plusieurs attaques terroristes au cours des vingt dernières années, mais plusieurs responsables ont écarté fermement mardi l'hypothèse d'un geste terroriste.

Environ 1100 personnes ont été escortées hors du train à la station Park Pobedy, la plus profonde du métro de Moscou à 84 mètres, ce qui compliquait des opérations de secours ayant duré au moins douze heures.

Le train était immobilisé entre deux gares, dans l'ouest de Moscou.

Dans une vidéo dévoilée par le ministère des Situations d'urgence, plusieurs voitures du métro endommagées semblent être pratiquement en spirale, occupant toute la largeur du tunnel.

Le maire Sergueï Sobianine a déclaré aux médias que des responsables, qui n'ont pas été identifiés, seraient non seulement congédiés, mais aussi mis en accusation, bien qu'il n'ait pas spécifié quels chefs pourraient être déposés.

Des dizaines de personnes blessées ont été transportées hors de la station sur des civières.

PLUS:pc