DIVERTISSEMENT

Spectacle «Hahahaïti»: quand le Québec et Haïti rient ensemble (VIDÉO/PHOTOS)

15/07/2014 08:56 EDT | Actualisé 16/07/2014 10:35 EDT

Les échanges entre humoristes québécois et haïtiens se poursuivent. Mardi, Rachid Badouri, Laurent Paquin, François Bellefeuille, Boucar Diouf et Eddy King rencontreront leurs vis-à-vis, Kako, Gaëlle Bien-Aimé, Ricardo Lefèvre, James Fleurissaint et Moise Toussaint, tous des vedettes dans leur pays, sur la scène du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à l’occasion du spectacle Hahahaïti.

L’événement, qui en est à sa deuxième édition et compte sur la présence de l’écrivain Dany Laferrière à titre de porte-parole, est l’une des locomotives d’une campagne de financement qui supporte un projet d’élaboration d’une formation en humour à Port-au-Prince, une initiative entreprise en décembre 2012 et lancée par le ministère de la Culture d’Haïti. L’expertise du groupe Juste pour rire et celle de l’École nationale de l’humour (ENH) ont été sollicitées pour contribuer à doter Haïti de ressources en matière d’enseignement. Depuis, trois séjours ont été organisés là-bas, le dernier s’étant déroulé en mai dernier. Louise Richer, directrice de l’ENH, et Benoît Pelletier, auteur, ont offert un stage à 24 jeunes aspirants humoristes haïtiens et ont sélectionné les talents qu’on applaudira ce soir à Hahahaïti. Des voyages ont aussi été planifiés pour que des gens de la Perle des Antilles puissent venir découvrir ce qui se fait sur nos planches. L’un des jalons les plus importants de cette grande coopération demeure le gala Hahahaïti, mais on vise à ce que ce dernier provoque des retombées beaucoup plus vastes et permanentes.

En somme, le but n’est pas d’ériger à Haïti une école de l’humour à proprement parler, dans un bâtiment fixe, mais plutôt d’instaurer ici et là des cours, des activités et des ateliers de différentes natures, qui rempliront le bagage des artistes de demain. Certains seront d’ailleurs annoncés à l’automne. Un échéancier de trois ans a été fixé pour l’association entre les autorités haïtiennes et les institutions d’ici, mais on prévoit déjà que la collaboration pourrait s’étendre au-delà de cette date limite.

«Ça génère un va et vient, un aller-retour entre le Québec et Haïti et on met en lien les deux grands peuples francophones d’Amérique, fait valoir Louise Richer. C’est très important dans le projet. L’an dernier, Hahahaïti a eu beaucoup d’impact. On avait fait venir quatre humoristes haïtiens et, du lot, deux filles sont aujourd’hui dans la programmation du Zoofest, Cynthia Jean-Louis et Christina Guérin. Ils viennent faire un show ici et, après, il y a une continuité. On veut que les fenêtres s’ouvrent pour les humoristes haïtiens et on souhaite vraiment créer un point de convergence entre le Québec et Haïti.»

Pour Louise Richer, la fierté des Haïtiens, qui s’exprime notamment dans les arts comme celle de n’importe quel autre peuple, ne peut que s’émanciper au gré de l’évolution d’un rêve comme celui qu’on travaille à mettre en place.

«La première fois qu’on y est allés, on se demandait comment les gens allaient accueillir ça, reconnaît-elle. Mais c’est incroyable à quel point tout le monde saluait ce projet-là. Fondamentalement, c’est de professionnaliser les métiers d’humoriste et d’auteur. Même là-bas, à la radio, il y a énormément d’humour. L’expression humoristique est partie prenante de l’expression culturelle, du partage, de la personnalité du peuple haïtien, de sa résilience, sa joie de vivre. Ça contribue à l’effervescence culturelle de façon générale. C’est aussi important pour eux d’être soutenus là-dedans que dans des projets humanitaires.»

Le spectacle Hahahaïti est une organisation conjointe du Festival Juste pour rire, de l’École nationale de l’humour et du Consulat général de la République d’Haïti à Montréal. Tous les profits générés par cette soirée serviront à financer la formation académique qui sera dispensée à Port-au-Prince.

Rendez-vous ce mardi, 15 juillet, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Pour plus d’informations, consultez le hahaha.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

Juste pour rire - Gala «Hahahaïti»