POLITIQUE

Séjours de Jean-François Lisée en France: Christine St-Pierre ne s'excuse pas

15/07/2014 04:26 EDT | Actualisé 16/07/2014 12:45 EDT
PC

QUÉBEC - La ministre des Relations internationales Christine St-Pierre a réagi par voie de communiqué à la menace de poursuite en diffamation annoncée mardi matin par le député Jean-François Lisée.

Christine St-Pierre ne présente pas d'excuses, telles qu'exigées par le député de Rosemont.

Mardi matin, Jean-François Lisée a donné une semaine à la ministre pour lui présenter des excuses publiques, faute de quoi il intentera une poursuite en diffamation. La semaine dernière, Christine St-Pierre a souligné que son prédécesseur a réalisé de nombreux voyages ou escales en France, où résidaient sa conjointe et leurs enfants.

Ces propos ont piqué au vif l'élu de Rosemont, qui y voit une accusation de gaspillage des fonds publics. Jean-François Lisée a également déploré que sa famille soit visée.

Dans son communiqué, la ministre souligne que ses propos ne mentionnaient pas la famille de l'élu. «S'il a senti, d'une quelconque manière, une atteinte à sa vie privée, ce n'était pas du tout mon intention, dit-elle. Le respect de la vie personnelle des élus est pour moi un principe primordial.»

La ministre ajoute: «Sans vouloir lui prêter de mauvaises intentions, le député de Rosemont contribue à alimenter des propos diffamatoires que je n'ai jamais tenus.»

Voyez ci-dessous un extrait du point de presse. Crédit vidéo: Archives, Assemblée nationale du Québec:


INOLTRE SU HUFFPOST

Jean-François Lisée répond aux attaques de Christine St-Pierre
Quelques mots interdits à l'Assemblée nationale