NOUVELLES

RDC/violences sexuelles: l'ONU salue la nomination d'un conseiller spécial

15/07/2014 11:08 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

L'ONU a salué mardi la nomination, longtemps attendue, d'une responsable chargée, au plus haut niveau de l'Etat, de lutter contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo, pays particulièrement touché par ce fléau.

Cette nomination "marque une nouvelle ère dans la lutte contre la violence sexuelle liée aux conflits et le recrutement et l'utilisation d'enfants" en RDC, estiment la représentante spéciale de l'ONU sur les violences sexuelles en conflit, Zainab Hawa Bangura, et la représentante spéciale des Nations unies pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui.

Le président congolais Joseph Kabila a nommé le 9 juillet au poste de conseillère spéciale en matière de lutte contre les violences sexuelles et le recrutement d'enfants Jeannine Mabunda Lioko Mudiayi, qui était jusque-là député. Il avait annoncé la création de ce poste auprès de la présidence en octobre 2013.

Elue de la province de l'Equateur (Nord du pays), Mme Mabunda, a été ministre de Portefeuille de 2007 à 2012 et à ce titre chargée du contrôle des participations de l'Etat, en particulier dans le secteur minier.

La RDC a été ravagée par deux guerres entre 1996 et 2003 et sa moitié reste déchirée par les conflits armés depuis cette date. L'ONU dénonce régulièrement l'enrôlement forcé d'enfants par les milices qui y sévissent encore et les viols dont sont victimes chaque année des dizaines de milliers de femmes, commis tant par les groupes armés que par les troupes régulières.

mbb/mj/hm

PLUS:hp