NOUVELLES

Nucléaire: l'Iran en faveur d'une extension du délai pour un accord

15/07/2014 10:38 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a recommandé mardi d'étendre au-delà de la date butoir du 20 juillet le délai pour conclure un accord sur les activités nucléaires de Téhéran avec les grandes puissances.

"Au point où nous en sommes aujourd'hui, nous avons fait suffisamment de progrès pour être en mesure de dire à nos chefs politiques que c'est un processus qui vaut la peine d'être poursuivi", a déclaré M. Zarif lors d'une conférence de presse à Vienne après s'être entretenu à plusieurs reprises depuis dimanche avec le secrétaire d'Etat américain, John Kerry.

"C'est ma recommandation. Je suis sûr que M. Kerry fera la même recommandation", a-t-il ajouté.

Comme son homologue américain, M. Zarif a toutefois souligné que l'objectif était toujours un accord d'ici la date butoir et que les négociateurs, réunis depuis juillet dans la capitale autrichienne, continueraient d'y travailler.

"Je retourne aujourd'hui à Washington pour discuter avec le président Obama et les leaders du Congrès des perspectives de parvenir à un accord global ainsi que de la prochaine étape si nous n'y parvenons pas d'ici le 20 juillet", avait indiqué plus tôt M. Kerry.

"Cela inclut la question de savoir s'il faut donner plus de temps ou pas (à la négociation)", avait-il précisé.

Les Iraniens et les grandes puissances du P5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne) tentent de parvenir à un accord historique sur le programme nucléaire iranien, qui empoisonne les relations internationales depuis une décennie.

stu-ilp/bir

PLUS:hp