NOUVELLES

L'élégance du jeu de Gérard Poirier, perle rare de l'univers télévisuel

15/07/2014 12:59 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Dès sa première audition, Gérard Poirier a tout de suite séduit les décideurs de Radio-Canada. Impressionné par sa diction, sa prestance, son naturel, son talent, il fut, dès lors, chaudement recommandé à tous les réalisateurs de la boîte. On venait de découvrir une perle rare.

Il n'aimait pas l'horaire rigide de l'enseignement pour lequel il avait été formé, et rêvait d'une carrière de comédien. Ce qui fut vite réglé puisqu'il en avait toutes les aptitudes. Entre «Beau temps, mauvais temps» et «Mémoires vives», en passant par le touchant «Henry» de Yan England (nommé aux Oscars en 2013), 60 années se sont écoulées dans notre histoire télévisuelle. Parmi la multitude de téléthéâtres, téléromans, variétés et films auxquels il a participé, plusieurs se souviendront du touchant Tancrède dans «Le Parc des braves» et du pédant notaire Cyprien Fournier dans «Le Temps d'une paix» qu'on peut voir en rediffusion à ARTV.

Bel homme raffiné au talent incontestable, pilier de la langue française, Gérard Poirier, issu du théâtre classique et qui a joué aux côtés des Jean Duceppe, Françoise Faucher, Jacques Godin et Janine Sutto, dans des rôles de notaire, médecin, curé, évêque et même cardinal, a su s'adapter au théâtre moderne grâce à son authenticité, l'essence même d'un cœur noble. Aux «Grands Reportages / Gérard Poirier, l'élégance du jeu», le vendredi 25 juillet, 20h, à RDI.

De quelle planète viennent les homosexuels?

L'émission «Specimen / Les homos, des ovnis?» du mercredi 23 juillet, 19h, à TV5, sera, à tout le moins, éclairante quant aux questions que soulèvent souvent l'homosexualité dans une société où l'hétérosexualité est, depuis des lustres, la norme implicite.

Il faut savoir, d'entrée de jeu, que l'homosexualité existe chez les animaux, notamment les poissons, les primates et les moutons. Des scientifiques ont voulu savoir pourquoi, d'une génération à l'autre, on note toujours qu'un dixième de la population fait partie de cette catégorie. Naît-on homosexuel ou le devient-on? Est-ce une question d'hormones? Est-il vrai que les homosexuels savent se repérer au seul coup d'œil? Un test effectué auprès d'hétérosexuels et d'homosexuels réserve quelques surprises à ce sujet. Et qu'en est-il des lesbiennes?

À la question «Pourquoi est-on homophobe?», les réponses d'un psychiatre risquent de faire mal. Un test proposant une scène de relation sexuelle entre hétérosexuels et entre homosexuels a révélé que les homophobes étaient davantage excités par la scène avec les gays. Les homophobes seraient-ils des homosexuels refoulés?

Une marraine qui n'a rien d'une fée

Sous des dehors de mère de famille dévouée et fière d'un fils qui fait sa médecine, Paloma Hermosa (Claudia Ferri) s'adonne à des activités illicites. Cependant, Paul Généreux (Patrice Godin), agent de la lutte anti-drogue à la GRS n'est pas dupe. Il soupçonne la belle Colombienne d'être un pion sur l'échiquier de la mafia au point que le policier se rend en Colombie pour tenter de démanteler le réseau. Mais Richard Plamondon (Benoît Gouin), le nouveau patron de Paul, ne semble pas porter le même intérêt à l'affaire. «La Marraine», le mardi 22 juillet, 22h, à Série+.

Dans la série «Jumeaux diaboliques / L'Agneau immolé», on reconstitue l'histoire de Gretchen et Gloria Franklin qui ont vécu au Michigan. Ayant grandi dans une famille où régnait la violence, leur vie a pris une autre tournure à l'âge adulte. Si Gloria est devenue mère de famille, Gretchen, elle, a plongé dans la drogue et la prostitution. Un jour, cette dernière, contre toute attente, se retrouve enceinte ce qui ramène Gloria auprès d'elle. Puis, par un triste coup du sort, un homme meurt dans l'incendie d'une maison dont elles seraient coupables. À Canal D, le vendredi 25 juillet, 21h.

Dans le secret le plus absolu, des scientifiques ont mis trois ans pour créer une bombe capable d'anéantir une ville entière, le sort subi par Hiroshima, en septembre 1945, que les Américains ont utilisée pour mettre un point final à la Deuxième Guerre mondiale. Les conséquences furent absolument désastreuses. Le documentaire «La face cachée de Hiroshima» montre que non seulement on peut mourir des effets de la bombe atomique (70 000 en sont morts sur le coup et autant plus tard) mais que des centaines de milliers de gens en subissent les conséquences plus de vingt ans après. À TV5, le lundi 21 juillet, 20h.

À RADIO-CANADA: Rémy Girard, dans «Cabotins», doit se sortir d'une faillite imminente. La solution la plus évidente qui se présente est de reconstituer un spectacle dans une grange abandonnée avec ses vieux partenaires de scène qui voient là une occasion inespérée de refaire surface. Gilles Renaud, Dorothée Berryman, Yves Jacques, font partie de la distribution de la comédie présentée le vendredi 25 juillet, 19h.

À TVA: Dans le film «Mon fantôme d'amour», Patrick Swayze a laissé une marque indélébile dans le cœur des filles parce qu'au-delà de la mort, il continue de veiller sur celle qu'il aime (Demi Moore), le jeudi 24 juillet, 19h30. Le lendemain, vendredi 25 juillet, 20h, le jeune Pete Mitchell (Tom Cruise) devra faire preuve de savoir-faire dans une compétition aérienne après sa formation à «Top Gun». Avec Anthony Edwards et Val Kilmer.

À TV5: Nièce de Michel Drucker, la journaliste Marie Drucker présente «Nous», un nouveau magazine qui furète aux quatre coins de la France. Le but est de faire connaître la particularité et l'évolution de certains lieux et les différents styles de vie que les Français ont choisi comme les occupants de La Défense qui habitent une tour de 47 étages, le mercredi 23 juillet, 20h.

À MUSIMAX: Bruce Springsteen, depuis une quarantaine d'années, maintient sa cote d'amour auprès de ses fans. À 20h, le vendredi 25 juillet, le documentaire «Springsteen and I», réalisé l'an dernier, résume en deux heures les moments les plus importants de sa carrière accompagnés des titres favoris de son répertoire.

À CINÉPOP: Deux hommes, sur le point de mourir, tentent de rétablir le contact l'un avec son fils, l'autre avec sa fille, après une vie où on a tenté de maintenir le cap et de sauver les apparences. Puis vient l'ultime chance des derniers instants, une journée pluvieuse, presque ordinaire, le mercredi 23 juillet, 21h. «Magnolia» avec Tom Cruise, William H. Macy et Julianne Moore.

PLUS:pc