NOUVELLES

L'indice composé S&P/TSX a perdu 89,91 points, à 15 081,32 points

15/07/2014 04:57 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, mardi, alors que la question des taux d'intérêt et l'éventualité d'une correction du marché préoccupaient les investisseurs.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a perdu 89,91 points, à 15 081,32 points, les actions du secteur des ressources ayant chuté parallèlement aux prix du pétrole et de l'or.

Le dollar canadien a quant à lui reculé de 0,38 cent US, à 92,95 cents US.

Les indices new-yorkais ont réalisé des performances ternes, après que la présidente de la Réserve fédérale des États-Unis, Janet Yellen, eut affirmé que la reprise économique n'était pas encore terminée, de sorte que la Fed entend maintenir ses mesures d'aide afin d'alimenter la croissance et d'améliorer les conditions du marché du travail.

Au moment de soumettre le rapport économique semestriel de la Fed au Congrès, Mme Yellen a indiqué que si le marché du travail continuait de s'améliorer plus rapidement que prévu, la banque centrale pourrait augmenter son taux directeur plus vite que ce qui est actuellement envisagé, soit l'été 2015.

La moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles a gagné 5,26 points et clôturé à 17 060,68 points, tandis que l'indice de référence S&P 500 reculait de 3,82 points, à 1973,28 points, et que l'indice composé du Nasdaq baissait de 24,03 points, à 4416,39 points.

La Fed a également indiqué dans son rapport que la valeur des actions semblait exagérée dans certains secteurs, en particulier les petites entreprises de médias sociaux et de biotechnologie.

En laissant entendre que certaines actions pourraient être surévaluées, la Fed alimente la théorie partagée par certains observateurs qui croient imminente une correction du marché, a estimé Drew Wilson, analyste chez Fenimore Asset Management.

Plus tôt en journée, les investisseurs ont digéré des données montrant que les ventes au détail américaines ont augmenté de 0,2 pour cent en juin, ce qui représente un résultat inférieur à la hausse de 0,6 pour cent qui était attendue.

Les opérateurs de marchés se sont également concentrés sur les solides résultats en provenance du secteur américain des finances, JPMorgan Chase et Goldman Sachs ayant dépassé les attentes des analystes lors de leur plus récent trimestre.

JPMorgan Chase a enregistré un bénéfice net de 1,46 $ US par action au deuxième trimestre, soit un résultat supérieur à celui de 1,29 $ US par action qu'attendaient les analystes. Ses actions ont augmenté de 3,52 pour cent et clôturé à 58,27 $ US.

Goldman Sachs a fait état d'un bénéfice net trimestriel de 4,10 $ US par action, alors que les analystes s'attendaient à 3,05 $ US par action. Son titre a terminé la journée à 169,17 $ US, en hausse de 1,3 pour cent.

Le cours du baril de pétrole brut léger pour livraison en août s'est établi à 99,96 $ US, en baisse de 95 cents US, à la Bourse des matières premières de New York.

Le cours de l'once d'or pour livraison en août s'est établi à 1297,10 $ US, en baisse de 9,60 $ US, sur le marché des métaux à New York.

PLUS:pc