NOUVELLES

Le ministre John Baird affirme que le Hamas ne souhaite pas faire la paix

15/07/2014 03:01 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a soutenu mardi que le Hamas, en refusant un cessez-le-feu à Gaza, avait prouvé qu'il ne souhaitait pas vraiment faire la paix.

Dans un point de presse à Ottawa, le ministre a imputé au Hamas la responsabilité de l'actuelle crise, et réitéré son appui envers Israël et son droit de se défendre contre les attaques des militants du Hamas.

Le ministre s'est montré reconnaissant envers l’Égypte pour ses tentatives de négocier un cessez-le-feu. Israël a temporairement suspendu mardi ses attaques à la suite de la proposition de l'Égypte, mais les a reprises quand le Hamas a poursuivi les hostilités.

John Baird a souligné le fait que le cabinet israélien avait approuvé un cessez-le-feu qui aurait mis fin à huit jours d’hostilités, mais que le Hamas l’avait rejeté du revers de la main.

La bataille n'oppose pas le peuple palestinien et Israël — ni même l'Autorité palestinienne et Israël —: il s'agit plutôt d'une lutte entre le Hamas et un pays qui tente de défendre son peuple, a déclaré le ministre. «Il s'agit d'un conflit entre une organisation terroriste internationale et l'État juif, a-t-il dit. Le Hamas est à l'origine de ce bain de sang. Le Hamas peut y mettre fin.»

M. Baird a rappelé qu'il regrettait les pertes de vie et qu'il ressentait de la sympathie pour les victimes innocentes de ce conflit, mais il croit qu'Israël n'a d'autre choix que de se défendre. «Je ne peux imaginer l'horreur que doit ressentir une mère ou un père palestinien dont le voisin est un leader terroriste du Hamas qui tire des roquettes à quelques mètres de sa maison», a-t-il affirmé. «Comment ne pas avoir de la compassion pour ceux qui ont tragiquement été tués par la guerre?»

Le Hamas est cependant le seul à blâmer pour ces décès, selon le ministre.

Au moins 15 Israéliens, dont plusieurs enfants, ont été blessés par des tirs de roquette en provenance de Gaza, selon la police. Un premier Israélien a perdu la vie dans les attaques, mardi. La police a confirmé qu'un homme dans la trentaine livrait de la nourriture à des soldats lorsqu'il a été tué près de la frontière avec Gaza.

Près de 200 Palestiniens ont été tués depuis le début des frappes aériennes par Israël, il y a plus d'une semaine. Des militants à Gaza auraient tiré plus de 1100 roquettes vers Israël, mais le système de défense de l'État hébreu a empêché plusieurs projectiles d'atteindre leur cible.

PLUS:pc