NOUVELLES

Le CIO doit améliorer son processus d'attribution des Jeux olympiques

15/07/2014 07:40 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

VIENNE, Autriche - Les comités nationaux olympiques (CNO) d'Autriche, d'Allemagne, de Suède et de Suisse ont uni leurs voix pour demander qu'on révise le processus d'attribution des Jeux olympiques.

Dans un communiqué conjoint diffusé mardi, les quatre CNO européens ont demandé au Comité international olympique (CIO) qu'il soit «plus impliqué dans le processus de mise en candidature, qu'il offre plus de garanties, qu'il partage les risques de façon plus équitable et qu'il soit plus flexible.»

Les quatre pays ont récemment retiré leur candidature pour organiser les Jeux olympiques d'hiver de 2022 (Munich, Stockholm et St-Moritz) et 2028 (Vienne) en raison d'un manque de soutien des différents paliers gouvernementaux.

Les quatre CNO ont indiqué qu'ils ne souhaitaient pas critiquer le CIO, mais espéraient que leurs expériences soient prises en compte dans l'Agenda olympique de 2020 — une feuille de route stratégique du mouvement olympique qui a été mise sur pied par le président du CIO, Thomas Bach, et qui devrait être complétée d'ici la fin de l'année.

Dans un document de 15 pages intitulé «L'expérience de la candidature», les quatre pays fournissent des détails sur leur échec respectif.

On peut notamment y lire que «des pays européens aux reins solides» ont été confrontés à des problèmes semblables lorsqu'ils ont étudié la possibilité de déposer leur candidature, notamment en constatant que «les pouvoirs publics et politiques craignent apparemment les coûts élevés pour soumissionner et pour la tenue des Jeux, en particulier depuis l'explosion des coûts aux Jeux de Sotchi, ainsi que les préoccupations relatives aux droits humains et au développement durable.»

De plus, la situation «est aggravée par la méfiance des médias envers le CIO».

Les quatre pays ont proposé une série de recommandations afin d'améliorer le processus d'attribution, afin de le simplifier et de le rendre plus transparent. Ils ont soulevé huit enjeux essentiels qui sont tous associés au processus de sélection, aux coûts ou encore à la taille des Jeux olympiques.

PLUS:pc