NOUVELLES

"La monnaie unique protège l'Europe", dit Juncker, hué par les eurosceptiques

15/07/2014 05:33 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

Le président désigné de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a défendu mardi devant le Parlement européen l'euro qui "protège l'Europe", suscitant huées et protestations de la part des eurosceptiques britanniques.

"La monnaie unique ne divise pas l'Europe, elle protège l'Europe", a affirmé M. Juncker devant les députés européens, qui doivent voter en milieu de journée sur sa nomination. Il a rappelé l'époque des "guerres monétaires" et des "pertes de dignité" des Etats obligés de dévaluer.

Ses paroles ont suscité des huées dans les rangs eurosceptiques, mais aussi des applaudissements.

Un eurodéputé du parti britannique europhobe Ukip l'a interrompu en criant "rubbish!" ("foutaises"), amenant le président du Parlement, Martin Schulz, à intervenir pour ramener le calme.

M. Juncker a aussi plaidé pour la mise en place d'une "espèce de gouvernement économique" de la zone euro, car "nous devons cesser le ridicule de nous faire représenter en tant qu'une des monnaies les plus fortes du globe par tant de représentants qui souvent se contredisent".

Il est également revenu sur la crise de l'euro, qu'il a eue à gérer en tant que président de l'Eurogroupe: "nous avons dû réparer en vol un avion en feu", a-t-il dit. "Nous avons également commis des erreurs", a-t-il reconnu, car "réparer un avion en feu en vol, ça n'est pas facile, parfois on s'y brûle les doigts".

bur-cel/jlb/abk

PLUS:hp