NOUVELLES

Douglas Garland est accusé des meurtres d'un garçon et de ses grands-parents

15/07/2014 09:52 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

CALGARY - L'homme qui a été arrêté lundi en Alberta à la suite de la disparition d'un jeune garçon et de ses grands-parents, a été formellement accusé de leurs meurtres.

La police de Calgary a révélé mardi que Douglas Garland, âgé de 54 ans, était accusé des meurtres d'Alvin et Kathryn Liknes, et du jeune Nathan O'Brien, âgé de cinq ans.

Les mains menottées derrière le dos, Garland a montré peu d'émotion devant les caméras et les journalistes lors de son arrivée au poste de police lundi soir, et il n'a répondu à aucune des questions posées par les représentants des médias.

Garland vivait sur une propriété située près d'Airdrie, juste au nord de Calgary, où une grande partie des recherches de la police étaient concentrées depuis la disparition des trois personnes le dimanche 29 juin.

Le petit Nathan O'Brien avait dormi chez ses grands-parents Alvin et Kathryn Liknes au cours de la fin de semaine. Lorsque sa mère s'est rendue à leur domicile pour aller le chercher, personne ne s'y trouvait.

Jusqu'à présent, aucun corps n'a été retrouvé.

Après avoir effectué des recherches dans la maison des grands-parents, les policiers avaient dit détenir des preuves à l'effet qu'un crime violent avait pu s'y produire. Mais ils ont cru jusqu'à la dernière minute qu'il y avait possibilité de retrouver les trois disparus en vie.

«Même si les journées passaient, il y avait toujours de l'espoir, il y avait toujours une lueur d'espoir», a affirmé le chef de police de Calgary, Rick Hanson.

«Malheureusement, avec le dépôt des accusations, nous avons retiré cet espoir à la famille. Alors ils sont dévastés», a-t-il ajouté.

Dans un courriel envoyé à La Presse Canadienne, Teena Prevost, une belle-soeur de Kathryn Liknes, a écrit qu'elle priait pour que les policiers aient fait fausse route.

«Tant que les policiers ne nous montreront pas les corps de nos êtres chers, nous ne croirons pas qu'ils sont morts. Nous prions pour qu'ils soient retrouvés vivants», a-t-elle déclaré.

Après que l'arrestation de Douglas Garland eut été confirmée, des citoyens ont commencé à déposer des bouquets de fleurs devant la maison des grands-parents. Sur une note déposée à côté d'une chandelle, on pouvait lire: «J'y crois».

«J'espère que (les policiers) ont tort et qu'ils les retrouveront», a soufflé une voisine, Natalie Stevenson.

Les enquêteurs et les procureurs de la Couronne ont réalisé au terme d'une rencontre s'étant tenue dimanche, après deux semaines d'enquête, que des accusations seraient déposées dans cette affaire. L'alerte Amber qui avait été déclenchée a été annulée.

«Il est devenu évident, à ce moment, qu'il ne s'agissait plus d'une enquête sur des disparitions, mais bien une enquête sur des meurtres», a résumé le chef de police, sans toutefois entrer dans le détail de la preuve.

Garland est appelé à comparaître en cour mercredi, selon les policiers.

PLUS:pc