NOUVELLES

Côte d'Ivoire: un quart de la production de bananes détruit dans une inondation

15/07/2014 03:48 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT

Une inondation provoquée par les fortes pluies qui se sont abattues en juin sur la Côte d'Ivoire a détruit un quart de la production nationale de bananes, dont le pays est 2e exportateur africain, a annoncé mardi le ministère de l'Agriculture.

"Entre le 28 et 30 juin, l'Agnéby, le fleuve côtier qui borde les plantations du Niéky (à l'ouest d'Abidjan), est sorti de son lit et a occasionné une inondation qui a fait disparaître 1.300 hectares de plantations de bananes", souligne un communiqué de ce ministère.

Cette disparition "de 22% de la superficie de la bananeraie ivoirienne", équivaut à une perte de "plus de 75 000 tonnes de bananes, soit le quart de la production nationale", de même source.

"C'est une vraie catastrophe au niveau de la filière bananes de Côte d'Ivoire", a regretté Olivier Biberson, dirigeant d'une compagnie productrice et porte-parole des producteurs de banane, dans ce même communiqué.

M. Biberson a également déploré un "coup porté la banane ivoirienne" déjà "très concurrencée sur le marché européen par les importations en provenance des pays latino et sud-américains".

La Côte d'Ivoire est actuellement le 2e exportateur africain de bananes vers l'Union européenne, derrière le Cameroun, avec près de 300.000 tonnes écoulées chaque année.

Des pluies diluviennes se sont abattues en juin sur la Côte d'Ivoire, occasionnant inondations et glissements de terrain, qui ont tué au total 39 personnes.

La majorité des victimes sont mortes à Abidjan, où 23 décès provoqués par des glissements de terrain avaient été recensés le 19 juin.

Après un mois de précipitations presque continues, et une pluviométrie bien supérieure à la normale, Abidjan a retrouvé depuis une semaine un temps plus clément, qui a pour l'instant mis un terme à ces sinistres.

ck/jf/sba

PLUS:hp